Sensation fortes : le wingsuit ou l’art de voler

0
49

Qui n’a jamais rêvé de voler comme un oiseau ? Cette sensation de filer entre les nuages et le ciel pour atteindre des vitesses de pointe jusqu’à 250 km/h ! Ça donne envie non ? Le wingsuit est un sport extrême qui devrait plaire aux amoureux de sensations fortes. Mais comment est né ce sport ? Quelle sensation il procure ? On vous raconte tout.

La naissance du wingsuit

La combinaison ailée ou wingsuit est, comme son nom l’indique, une combinaison souple fabriquée en nylon et en lycra qui permet de faire planer les hommes lors d’un saut, avant qu’ils n’ouvrent leur parachute. Le concept du wingsuit à connu des débuts compliqués dans les années 1930 avec de nombreux essais ratés, mais il a été réellement développé en 1990 par Patrick de Gayardon alias Deug.

Considéré comme un sport extrême, les personnes qui souhaitent s’essayer à cette discipline seul sont d’abord dans l’obligation de passer un stage PAC (Progression Accompagné en Chute) de quelques jours afin de maîtriser le saut en parachute. C’est ensuite qu’il est possible d’apprendre à pratiquer le wingsuit. Cependant, les amateurs de sensations fortes peuvent faire du wingsuit en tandem avec un moniteur professionnel sans forcément savoir sauter en chute libre ni avoir d’expérience de saut en parachute !

Comment se passe un saut en wingsuit ?

Le wingsuit permet de voler, comme un oiseau. Cette sensation de voler se produit surtout au début du saut, pendant les premiers kilomètres, à une vitesse moyenne d’environ 160 km/h et une vitesse de pointe allant jusqu’à 250 km/h. Les sensations fortes sont au rendez-vous et restent présente tout le long du saut. Les plus aguerris dans cette discipline extrême, s’amusent même à faire des figures pendant le vol.

Lors d’un saut en wingsuit tandem, le saut se fait depuis un avion qui vole à environ 6 000 m d’altitude. À partir du moment où la porte de l’avion s’ouvre, le saut est imminent. Ça y est ! Vous volez ! Dès que la combinaison se gonfle, le vol commence et dure quelques minutes, sur plusieurs kilomètres avec des sensations vraiment intenses et inoubliables. Ensuite, arrivé à une altitude de 1 600 m du sol, le moniteur déclenche le parachute et vous entamez une descente d’une dizaine de minutes, jusqu’à la zone d’atterrissage.

Les avantages et risques du wingsuit

Ce sport extrême offre de nombreux avantages. Souvent comparé au saut en parachute, il offre dans un premier temps une chute libre beaucoup plus longue en wingsuit (entre 70 et 75 sec) que celle d’un saut classique en parachute (30 sec à 1 minute de chute libre).

De plus, le saut en wingsuit est la discipline qui se rapproche le plus d’un vol d’oiseau. Les adeptes de ce sport disent qu’il s’agit d’un vol « à l’état pur », ce qui en dit long sur les sensations que le wingsuit procure. Imaginez-vous voler au-dessus des champs de lavande de la région provençale, c’est l’occasion de redécouvrir des paysages d’une manière totalement insolite et intense.

Cependant, comme de nombreux sports extrêmes, le wingsuit comporte quelques risques à prendre en compte. En effet, de nombreux sportifs de haut niveau ont perdu la vie lors de leur saut de wingsuit. Tous les sports extrêmes ont l’obligation d’être maîtrisés en toute sécurité, avec les connaissances requises et surtout en étant conscient des risques que le wingsuit comporte.

Voler peut être à la portée de tous, par de nombreuses façons. Mais il n’y en a peu qui peuvent vous procurer autant de sensations fortes que le wingsuit. Le wingsuit en tandem vous offre la belle opportunité de voler à travers les nuages, comme un oiseau, tout en étant encadré par un professionnel. Prêt à vous envoler ?