Accueil Non classé Chauffage et logements neufs : adieu le gaz !

Chauffage et logements neufs : adieu le gaz !

61

Après le fioul, c’est au tour du gaz d’être interdit, ou en tout cas très restreint, en termes de chauffage domestique.

En effet, la nouvelle réglementation mise en place par le gouvernement Français vise à réduire au maximum la présence des chauffages au gaz, en commençant par les logements neufs. Alors que dit la loi exactement ? Sommes-nous obligés de remplacer notre chaudière par un système de chauffage électrique ou par un poêle à granulés ? Voici ce qui va changer à partir de 2021 et dans les années à venir.

Une loi visant à limiter au maximum l’utilisation du gaz

Concrètement, aucune loi n’interdit de se chauffer au gaz et oblige à choisir entre l’électrique et un poêle à granulés, contrairement au fioul qui lui sera prohibé à partir de l’année prochaine (2022). Cependant, en venant baisser drastiquement les seuils réglementaires d’émission de gaz à effet de serre par logement, le gouvernement rend plus ou moins obligatoire le fait de se chauffer autrement qu’au gaz. Pour les maisons, la limite est fixée à 4 kg de CO2 annuels par mètre carré. Pour les appartements, la limite est de 6 kg et entrera en vigueur en 2024. L’utilisation du gaz n’est donc pas interdite, cependant pour relâcher si peu de CO2, les logements qui souhaitent conserver un chauffage au gaz devront être extrêmement bien isolés.

 

Suis-je obligé de remplacer mon chauffage au gaz ?

À l’heure actuelle, cette mesure concerne uniquement les logements neufs. Cependant, il ne fait aucun doute que les lois ayant pour but de limiter au maximum l’utilisation du chauffage au gaz vont se multiplier dans les années à venir et nous concerneront tous. Non-seulement le chauffage au gaz pollue, mais le gaz est également une énergie fossile qui n’est pas illimitée. Des estimations indiquent d’ailleurs que nous prélevons le gaz naturel un million de fois plus vite que ce que la terre a besoin pour en produire. Trouver une alternative écologique est donc essentiel et urgent.

En résumé, rien ne vous oblige à remplacer votre chauffage au gaz immédiatement, cependant cela risque d’arriver rapidement. En prenant les devants, vous pouvez vous renseigner sur les autres méthodes pour chauffer votre logement et choisir celle qui vous convient le mieux. Plusieurs aides de l’État permettent d’ailleurs de rendre votre logement plus écologique à moindre coût en vous munissant d’un poêle à granulés par exemple.

 

Pourquoi opter pour un poêle à granulés ?

Une fois que l’on retire le fioul et le gaz de la liste, il reste deux options majeures pour chauffer son logement : le chauffage électrique et l’installation d’un poêle à granulés. Si le chauffage électrique est simple à installer et demande peu d’entretien, il est peu adapté à de grandes surfaces car la répartition de la chaleur n’est pas optimale. De plus, le prix des abonnements ne fait que grimper.

Installer un poêle à granulés de bois en revanche permet de chauffer toute une maison pour un prix plus que raisonnable. C’est à ce jour le moyen le plus écologique pour chauffer son logement, et c’est pour cette raison que de nombreuses aides financières sont disponibles. Prise en charge de l’installation, déduction d’impôt : l’État fait en sorte d’aider au maximum les ménages qui souhaitent remplacer leur chauffage au gaz par un poêle à granulés plus écologique et bien moins polluant. Vous pouvez retrouver une liste de ces aides à la transition énergétique directement sur le site du gouvernement.

De plus, les inserts à granulés que l’on trouve de nos jours ont des designs modernes et ne prennent pas beaucoup de place, ils deviennent donc de réels éléments de décoration pour une pièce à vivre.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !