Accueil Loisirs Auto & Moto Comment devenir taxi moto ?

Comment devenir taxi moto ?

157
devenir taxi moto

Que ce soit à Paris ou dans les autres grandes villes de France, faire appel à un taxi moto est de plus en plus répandu. Derrière ce service se cachent des pilotes formés et dévoués à offrir une prestation de qualité, chargés de transporter les clients vers leur destination. Il ne suffit donc pas de savoir conduire un véhicule à deux roues pour devenir chauffeur de taxi moto.

Devenir taxi moto chez Motocab

Motocab est un service spécialisé dans le transport de particuliers et professionnels en taxi moto. Cette société a mis à la disposition de ses pilotes des véhicules de qualité afin d’offrir les meilleures prestations possibles. Mais cette qualité de service provient également des formations et apprentissages que les pilotes ont dû suivre avant de pouvoir devenir pilotes de taxi moto.

Chez Motocab, l’âge minimum requis pour devenir pilote est de 30 ans. L’expérience est très importante pour l’entreprise et c’est pourquoi chaque candidat doit être doté d’un permis de conduire datant de plus de dix ans.

A cette exigence d’expérience s’ajoute un souci de vigilance. Ainsi, pour rejoindre Motocab, il est primordial de ne pas avoir été responsable d’un accident de la route sur les cinq dernières années. Ce point est notamment vérifié grâce à un relevé d’information d’assurance que vous devez fournir à Motocab.

Dans le cas où vous répondriez aux critères de sélection, vous devrez ensuite passer un test de conduite. Par la suite, vous allez participer à une formation accompagnée afin que vous puissiez en apprendre plus sur le métier de conducteur de taxi moto.

Motocab tenant à garder une qualité de service irréprochable, chaque candidat doit répondre à l’ensemble de ses critères de recrutement. Motocab s’assure ainsi de la qualité des services délivrés, attisant la confiance de ses clients professionnels et particuliers.

Quelles sont les autres conditions ?

Pour devenir pilote de taxi moto, vous pouvez choisir le statut d’indépendant ou être affilié à une compagnie de taxi moto. Dans tous les cas, il existe des conditions indispensables à l’obtention de ce titre. En plus des critères de sélection d’un service comme Motocab, il existe donc d’autres conditions soumises à une loi bien précise.

Tout d’abord, il est indispensable de réunir certains documents, à savoir :

  • Un permis A de moins de 3 mois ;
  • Une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet ;
  • Un certificat de capacité professionnelle.

Cette capacité professionnelle est donc soumise à un examen, comme pour les chauffeurs de taxi et le VTC. L’obtention de cette capacité consiste en un examen composé de 7 épreuves théoriques et d’une épreuve pratique. Néanmoins, il n’existe pas encore de formation professionnelle pour obtenir cette capacité pour l’instant.

Si vous souhaitez éviter de passer cet examen, vous avez aussi la possibilité dans un autre pays de l’Espace Économique Européen. Celui-ci peut vous permettre d’obtenir un document équivalent que vous allez pouvoir utiliser en France.

Pour les personnes qui ont déjà exercé un métier similaire (chauffeur professionnel de personnes), une expérience complète d’un an au cours des dix dernières années peut être suffisante pour devenir chauffeur de taxi moto.

Qu’en est-il du métier de taxi moto ?

Dans le cas où vous travaillez pour une compagnie, vous allez devoir vous soumettre aux réservations des clients. Ces derniers font appel aux services de la compagnie et vous serez l’un des chauffeurs qui seront en charge de transporter le client.

Il s’agit d’un métier qui peut rapporter beaucoup d’argent. Vous allez pouvoir faire de nouvelles rencontres et trouver des clients intéressants. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que peut gagner un chauffeur de taxi moto, rendez-vous sur cette page.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !