Accueil Alimentation Pourquoi devriez-vous cuisiner les poivrons ?

Pourquoi devriez-vous cuisiner les poivrons ?

Les poivrons sont des ingrédients très utilisés en cuisine. Rouges, verts, jaunes, ils s’invitent dans nos recettes et jouent un rôle clé dans la saveur de certains plats. Considérés comme un aliment sain, voici nos conseils si vous avez l’idée de cuisiner les poivrons chez vous.

Cuisiner les poivrons, un bon choix pour la santé

 Parmi les légumes, le poivron fait partie de ceux qui renferment le plus de nutriments essentiels comme les vitamines, les fibres, les minéraux et les oligo-éléments. Cultivé principalement en Amérique Centrale, il est extrêmement riche en vitamine C et contient une bonne quantité de vitamines B et E, ce qui lui confère des pouvoirs antioxydants, efficaces pour lutter contre les radicaux libres et éviter certains cancers.

Cuisiner les poivrons permet également de faire le plein de sels minéraux et d’oligo-éléments à savoir le manganèse, le fer, le zinc, le cuivre, le calcium, le magnésium et le phosphore. De cette manière, l’organisme est mieux protégé contre les attaques des bactéries et les empêche de se développer dans le corps.

L’autre avantage du poivron est sa forte richesse en fibres. Il possède en effet, une quantité abondante de fibres et aide ainsi à améliorer la digestion et garantit une meilleure absorption des aliments. Par ailleurs, ce légume est l’un des aliments conseillés pour perdre du poids et garder la ligne en raison de sa forte teneur en fibres. Aliment peu calorique, il réduit les risques des cancers et apporte à l’organisme les vitamines, indispensables à son bon fonctionnement.

poivrons-cuisines

Comment s’y prendre pour cuisiner les poivrons ?

Que ce soit pour des recettes chaudes ou glacées  les poivrons peuvent s’adapter à différents types de cuisine et sont consommés cuits ou crus.

Pour cuisiner les poivrons, il existe plusieurs options et l’une d’entre elles consiste à retirer la queue et à couper le légume en deux. Puis enlevez les côtes et les pépins, pelez le poivron en vous servant d’un économe et pour finir découpez-le soit en dés, soit en bâtonnets, tout dépend de la recette.

Lorsqu’il s’agit d’une recette avec des poivrons farcis, il faut couper le haut du poivron, se débarrasser des côtes et des pépins et garnir de farce avant de les faire cuire dans un four. Notez que cet ingrédient est très présent dans la cuisine de certains pays comme ceux de la Méditerranée et de la Hongrie, à cause de tous ses avantages pour la santé.

Quand vous décidez de cuisiner les poivrons, rincez-les d’abord à l’eau fraiche. Ensuite, utilisez un économe pour enlever la peau ou mettez-les dans un four préchauffé, jusqu’à ce que la peau noircisse. Ainsi, vous pourrez facilement la retirer à l’aide de la pointe d’un couteau.

poivrons-brochette

Le poivron peut être conservé durant 8 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur et pour être mieux digéré, il doit être épluché et ses graines retirées. Utilisé dans la préparation de nombreuses recettes comme les soupes, les omelettes, les terrines, les gaspachos, etc., il entre aussi dans la composition de certaines smoothies, de gâteaux ou de sorbets.

Pour la marinade de vos plats, vous pouvez vous tourner vers les poivrons rouges et jaunes, grillés et mélangés dans une huile d’olive à l’ail.

Cuisiner les poivrons qui ont tout d’un ingrédient sain est donc un bon choix pour consolider sa santé. Pourvus en nutriments essentiels comme les vitamines et les fibres, ils aident l’organisme à se maintenir en bon état et se cuisinent sans difficulté. Découpés en morceaux, grillés ou farcis, ils relèvent le goût de vos plats et leur procurent plus de saveur, une raison de plus pour les intégrer dans vos menus.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !