Accueil Mode Chaussures Quelles chaussures qualifie-t-on de mules ?

Quelles chaussures qualifie-t-on de mules ?

696

Le petit Larousse définit la mule comme étant une pantoufle laissant le talon découvert. Pour être plus précis il s’agit d’un type de chaussure légère, d’intérieur ou d’extérieur, avec ou sans talon, laissant l’arrière du pied découvert.
Elles sont devenues populaires au cours du XVIIIe siècle, portées par les dames de haute société, qui les portaient pour se promener. Au début du XXe siècle les mules ont une réputation sulfureuse du fait de leur association aux prostitués. Ce sont dans les années 1950 que Marilyn Monroe les popularise. Après s’être faite discrète, la mule refait surface aux pieds des femmes ces dernières années

Mules ou sabots?

Souvent confondus ou assimilés, sabots et mules, bien que se ressemblant, ont pourtant des différences. Sur la plupart des sites dédiés aux chaussures, ces deux souliers sont classés dans la même catégorie. Mais si l’on se montre pointilleux, on distinguera les deux.Le sabot est plus ancien que la mule. Son origine date du XV ou XVIe siècle. Le sabot type, est une chaussure en bois, fermée au niveau des orteils et l’arrière découvert, avec un talon également en bois. La différence vient donc de la matière. Malgré tout, ils sont très proches et peuvent donc être associés. Les deux appellations conviennent pour les chaussures que l’on range dans la même catégorie.

Comment les mules sont-elles redevenues au goût du jour ?

On a tous tendance à penser que la mule est une chaussure fermée qui font office de chaussons à la maison et qui peut même conférer un style de grand-mère.

En 2017, la mode se réinvente ou plutôt reprend les codes des précédentes décennies. Il ne s’agit plus seulement de porter de belles chaussures, mais de porter des  paires originales. Et qu’y a-t-il de plus original qu’une paire vintage ? Oui bien sûr, la mode est aussi lancée par les créateurs de mode, les mannequins dans les magazines qui s’affichent avec des pièces qu’une personne lambda ne porterait pas dans son quotidien. Pourtant, la mule a su échapper à cette règle et n’est désormais plus assimilé au style de « beauf » que ce soit pour les hommes ou les femmes. Cette chaussure représente désormais un critère de mode par excellence, portée avec un jean pour un style à la fois décontracté et tendance.

Les différents styles

Il n’existe pas un type de mule bien précis. Quand on parle de mules, différents types de chaussures entrent dans cette catégorie, en plus des sabots à proprement parler. On trouve des modèles à bout fermé ou ouvert, pointu ou bout arrondi, à talon ou plates, d’extérieurs ou d’intérieurs.

Les claquettes ou nu-pieds entrent dans cette catégorie. Cette chaussure (ou chausson) légère a une différence, elle a toujours le bout ouvert. Le zoccoli est également une mule, avec une large bride fixée sur une large semelle qui est généralement en bois. Les babouches peuvent également être classées dans cette catégorie. Il s’agit d’une chaussure originaire des pays d’Afrique du nord et à l’origine portée par les hommes et dont le bout est pointu. Certaines sandales, quand elles ne sont pas fermées à l’arrière, sont assimilées au même genre de souliers.
Certaines pantoufles, ayant l’arrière du pied ouvert, sont également appelées de la sorte et peuvent être portées par des femmes et des hommes.

La mule englobe donc divers types de chaussures d’extérieur et d’intérieur, à vous de faire votre choix sur le style que vous souhaitez.

 

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !