Accueil Entreprise Formation Changer de métier à 40 ans, c’est possible !

Changer de métier à 40 ans, c’est possible !

37

Actuellement, la constatation d’une évolution dans le monde du travail incite le besoin de changer de métier. En effet, l’envie se fait sentir de plus en plus chez une certaine tranche d’âge. Mais changer de voie à 40 ans, est-ce encore possible ?

Les étapes d’un changement de métier à 40 ans

Arriver à l’âge de 40 ans, changer de métier est un rêve qui peut devenir réalité. Il existe des raisons qui poussent à améliorer le cadre de vie au travail, mais avant d’envisager cette démarche, il existe quelques étapes à ne pas oublier.
Premièrement, avoir une raison valable pour changer de vie professionnelle à cet âge parce qu’il subsiste des difficultés quant à la recherche d’emploi à 40 ans d’autant plus que la survenue de la jeunesse ne cesse de s’accroître.
Deuxièmement, l’évaluation du marché du travail doit se faire pour éviter de mauvaises surprises en quittant la société. Justement, le marché de l’emploi change de jour en jour et demande des candidats plus performants ou ayant suivi une formation.
Ensuite, l’estimation du prix que ce changement peut provoquer comme le coût de formation, le déménagement, etc.

Se former pour mieux s’intégrer

Être salarié est déjà un avantage, mais pour pouvoir assimiler le nouveau travail sans avoir de souci il reste indispensable de se former étant donné que c’est un privilège dont les salariés disposent
Les salariées possèdent des droits qui leur sont favorables à la suite de la vie professionnelle. Ce sont ;
• Le Congé individuel de Formation ou CIF : s’applique pour les salariés en CDI et en CDD et permet la suspension du contrat de travail durant la formation. Sa durée varie de 30 heures à un an pour les formations à temps plein et de 1200 heures pour ceux qui sont à temps partiel. Les informations concernant le CIF sont disponibles auprès du service RH, de l’OPCA où la société fait partie.
• Le Droit individuel à la Formation ou DIF : c’est un avantage pour les salariés afin d’octroyer une formation professionnelle tout en percevant une rémunération. Avoir l’opportunité de faire la formation provient de l’accord conçu entre l’employeur et le salarié. Les salariés qui travaillent en CDI, en CDD et à temps partiel peuvent effectuer la demande de cette formation qui se poursuit pour 6 ans en comptant 20 heures de formation et un total de 120 heures pour les salariés à temps partiel.
• Le plan de formation : c’est un document qui montre les divers objectifs de l’entreprise en termes de formation et les opérations à faire pour y parvenir. L’établissement d’un plan de formation n’est pas une obligation pour l’établissement.
• La professionnalisation : il s’agit de la période où l’entreprise élabore une stratégie pour retenir les salariés en CDI et également ceux qui sont les plus expérimentés ou plus matures. Les conditions incitant l’employeur à la période de professionnalisation sont ; les salariés de plus de 20 ans d’expérience ou être âgés de 45 ans, les salariés qui désirent créer leurs entreprises, reprendre de l’activité après le congé de maternité, les employeurs qui bénéficient de la chance de faire travailler des personnes handicapées et les salariés classés parmi les contrats uniques d’insertion.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !