Accueil Non classé Achat immobilier : obtenir un prêt immobilier lorsqu’on est intermittent du spectacle

Achat immobilier : obtenir un prêt immobilier lorsqu’on est intermittent du spectacle

131

Un crédit immobilier est un engagement sur le long terme, qui nécessite des revenus suffisamment importants et stables pour pouvoir supporter des mensualités pendant de nombreuses années. Aussi, il est préférable d’avoir un contrat en CDI avant d’envisager de devenir propriétaire. Mais ce n’est pas indispensable ! Si obtenir un prêt en étant intermittent du spectacle nécessite plus de démarches, ce n’est pas impossible pour autant.

 

Intermittent du spectacle : ce que les banques attendent de vous

Si les banques préfèrent les salariés en CDI, c’est parce que ceux-ci jouissent d’une situation professionnelle et de revenus stables. En tant qu’intermittent du spectacle, vous devez donc pouvoir prouver que vous jouissez de la même stabilité.

 

Des revenus stables

Les banques se basent sur les revenus mensuels de l’emprunteur pour déterminer leur capacité de remboursement : c’est la raison pour laquelle il est préférable d’avoir des revenus fixes et garantis. En définissant les mensualités maximales qu’un emprunteur peut supporter en fonction de son salaire et de son taux d’endettement (35 % maximum), les banques déterminent sa capacité d’emprunt maximale, soit le montant qu’il peut emprunter pour son projet immobilier.

 

En tant qu’intermittent du spectacle, vous ne disposez ni d’un salaire garanti ni de revenus fixes. Les banques devront donc calculer un revenu mensuel moyen à partir de vos revenus annuels et votre avis d’imposition. C’est en calculant cette moyenne sur plusieurs années qu’elle pourra évaluer le niveau et la stabilité de vos revenus, et donc votre capacité d’emprunt sur le long terme.

 

Un secteur d’activité pérenne

Le secteur d’activité dans lequel exerce un emprunteur est important, d’autant plus dans la période que nous traversons actuellement. Aussi, il n’est pas impossible qu’une personne en CDI se voit refuser un prêt si elle travaille dans un secteur soumis à restrictions !

Sans surprise, le monde du spectacle est un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire actuelle. Aussi, le statut d’intermittent du spectacle n’est pas celui qui va le plus mettre les banques en confiance.

Heureusement, les banques vont considérer votre situation dans son ensemble avant de statuer. En effet, si le statut d’intermittent du spectacle désigne un grand nombre de professionnels, tous ne sont pas soumis aux mêmes contraintes suivant leur métier et les structures qui les emploient. Par exemple, la situation d’un musicien sera jugée moins stable que celle d’un ingénieur son ou un régisseur employé régulièrement dans une grande salle de spectacle.

Au-delà de votre statut d’intermittent, c’est bien votre profil unique qui sera étudié par les banques pour instruire votre demande de prêt.

 

Intermittent du spectacle : comment optimiser son dossier de prêt ?

Comme pour n’importe quel emprunteur, la constitution du dossier de prêt est une étape indispensable pour espérer obtenir un prêt immobilier. En tant qu’intermittent, vous devez accorder encore plus d’importance à votre dossier de prêt, qui doit alors être optimisé au maximum pour vous donner toutes les chances d’obtenir votre crédit. Pour ce faire, vous pouvez par exemple faire appel à un courtier immobilier, qui vous accompagnera dans vos recherches et vos négociations. Vous pourrez ainsi plus facilement obtenir un prêt immobilier avec Pretto, le courtier immobilier 100 % en ligne.

 

Prouver son ancienneté

Les banques demandent généralement aux travailleurs indépendants, professions libérales et intermittents de justifier de 3 ans d’activité pour pouvoir prétendre à un crédit immobilier. Cela leur permet d’étudier la stabilité de vos revenus sur une période suffisante pour pouvoir fixer le montant de vos mensualités.

Cependant, ces 3 ans d’activité sont assez théoriques. Dans les faits, il vaut mieux pouvoir justifier de 5 ans d’activité pour espérer obtenir une offre de prêt être en mesure de négocier son crédit immobilier avec une banque. Plus votre activité est ancienne, plus les banques considéreront vos revenus comme stables.

Avoir un co-emprunteur au profil attractif

De manière générale, emprunter à deux permet d’augmenter sa capacité d’emprunt tout en rassurant les banques. En tant qu’intermittent, vous avez tout intérêt à acheter à deux afin de compenser les lacunes de votre profil, d’autant plus si votre co-emprunteur jouit d’une situation plus rassurante pour les banques, par exemple, un CDI ou un poste de fonctionnaire. Emprunter à deux permet également de répartir les quotités de l’assurance, et ainsi réduire le coût de celle-ci en privilégiant le profil avec la situation la plus avantageuse.

Avoir un bon apport personnel

Quel que soit le profil d’un emprunteur, un apport personnel important est toujours un bon moyen de mettre en valeur son dossier de prêt. Si vous avez la chance de disposer d’un apport supérieur à 10 % du prix du bien, vous pourrez augmenter votre capacité de financement tout en rassurant les banques. Attention cependant à conserver une épargne résiduelle !

Bien tenir ses comptes

Les banques analysent vos relevés bancaires afin d’évaluer votre capacité à bien tenir vos comptes. Si vos comptes sont bien tenus, que vous n’avez pas de découvert et que vous disposez d’une épargne conséquente, les banques seront plus enclines à vous accorder un prêt immobilier.

 

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !