Accueil High-Tech La carte bleue sans contact, comment vite réagir pour une opposition CB...

La carte bleue sans contact, comment vite réagir pour une opposition CB ?

1470

Actuellement, les cartes sans contact sont déjà au nombre de 34,7 millions en mars 2015, ce qui constitue 54 % des cartes bancaires en circulation dans le pays. Plus de 280 000 terminaux permettent de les utiliser sur le territoire français, toujours selon les chiffres donnés par l’Observatoire du NFC et du sans-contact. Ce dispositif est donc bel et bien fonctionnel et la majorité des usagers le possède déjà. Maintenant, la question est de connaitre son niveau de sécurité et les démarches à suivre en cas de vol ou de perte de votre carte sans contact. Nous vous dévoilons tout ici.

La carte bleue sans contact, pas encore utilisée par ses détenteurs

Toujours selon les données de l’Observatoire du NFC, seuls 18 % des Français utilisent en ce moment l’option NFC ou Communication en champ proche (Near field communication) de leur carte sans contact. C’est encore moins du 1/5e des utilisateurs. Pourtant, 55 % des détenteurs tchèques de ces cartes et 33 % des Polonais le font déjà sans hésitation. Pourquoi une telle réticence de la part des Français ? Le cabinet Odoxa a mené un sondage pour le compte de Syntec numérique sur ce sujet. Ils s’avère que sur les 28 millions de gens qui ne l’utilisent pas encore, 14 % craignent des pannes, 43 % ne le font pas par ignorance et le reste juge le NFC inutile.

Le dispositif NFC présente des failles

Que vous utilisiez déjà l’option sans contact de votre carte bleue ou pas, sachez que celle-ci présente des failles. En effet, un ingénieur responsable de sécurité de British Telecom a fait une démonstration pour présenter le risque de vol à travers la technologie NFC en 2012. Il a montré comment une personne malveillante peut voler les données de votre identité et celles de la carte dans un rayon de 15 mètres. Cette opération est possible selon lui au moment de la transmission de données entre le terminal de payement et la carte. Kristin Paget est allée encore plus loin avec le piratage dans un transport commun. Découvrez plus de détails ici.

carte sans contact

L’option Communication en champ proche (NFC) désactivable

Actuellement, la plupart des banques distribuent à leurs clients un petit outil de protection de la carte contre le piratage. Si vous ne voulez courir aucun risque, il est tout à fait possible de demander à la banque émettrice de désactiver l’option NFC. Avant tout, sachez reconnaitre une carte pourvue de cette option. Elle comporte, en fait, le logo qui ressemble au signal wifi. Si c’est le cas, contactez votre banque pour lui demander de la désactiver. L’établissement bancaire agit de différentes manières pour ce faire :

  • Il vous demande l’ancienne carte et vous en donne une nouvelle de modèle plus ancien ;
  • Il désactive le NFC à travers une plateforme en ligne

Comment faire une opposition sur sa carte sans contact ?

En cas de perte ou de vol d’une carte sans contact, il est recommandé de faire une opposition CB dans les plus brefs délais. En effet, le voleur pourrait utiliser jusqu’à épuisement vos forfaits d’achats de moins de 20 euros (la limite imposée pour ce genre de carte). Jusqu’à présent, il est assez difficile de prouver que les opérations effectuées par cette personne ne sont pas les vôtres tant que vous ne prévenez pas votre banque des faits. Donc, n’attendez pas plus longtemps pour téléphoner à un responsable.

L’option communication en champ proche est souvent imposée dans les cartes bancaires actuellement. Pourtant, elle présente de nombreux risques. Informez-vous chez votre banquier sur tous recours possibles en cas de problème sur cette carte.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !