Accueil Maison Immobilier Devenir agent immobilier : un parcours semé d’embûches

Devenir agent immobilier : un parcours semé d’embûches

1991

Vous vous demandez comment devenir agent immobilier ? Vous ne connaissez pas les formations à suivre et les diplômes à posséder ? Ni les dispositions légales à connaître et les contraintes d’une bonne insertion dans ce milieu professionnel ? Ce guide vous permettra de tout savoir du métier et des obligations qui accompagnent un début de carrière, en 4 étapes.

1ère étape : devenir agent immobilier

Le métier d’agent immobilier est connu de tous : il s’agit de réaliser des transactions immobilières entre un vendeur et un acheteur, ou de s’occuper de la mise en location d’un bien pour le compte d’un propriétaire. Tous les types de biens sont concernés : logement privé, local professionnel, appartement ou maison, location saisonnière, etc.

Mais êtes vous-fait pour devenir agent immobilier ? Cette profession réclame de mélanger une forte sociabilité et une grande rigueur avec des connaissances précises des aspects techniques et un vrai talent pour le commerce. Ces vertus correspondent aux différentes missions, car l’agent immobilier doit :

  • Avoir le sens de l’écoute, être sociable et diplomate, soigner sa présentation : il doit inspirer confiance par sa seule présence et être capable de s’exprimer avec pédagogie et tact, notamment dans sa relation client.
  • Avoir un don pour le commerce et pour la négociation, être force de conviction : pour faire baisser le prix de vente d’une maison surévaluée par son propriétaire, pour pousser un potentiel acheteur à franchir le pas, etc.
  • Montrer une grande maîtrise des connaissances techniques, juridiques et légales du métier, connaître sur le bout des doigts le marché (global) et ses spécificités (locales).

Si vous pensez posséder ces qualités et que vous êtes préparé à vous plonger dans l’univers complexe du droit immobilier, lancez-vous ! Pour ce qui est de la formation à suivre, vous trouverez tous les détails sur cette page. Les voies possibles sont nombreuses, mais elles passent toutes par l’obtention d’une carte professionnelle d’agent immobilier, valable 3 ans et renouvelable.

Immeuble

2e étape : connaître les obligations nécessaires

Lorsqu’il est prêt à se lancer dans la cour des grands, l’agent immobilier doit encore choisir sa voie. Il peut :

  • Intégrer une agence existante en tant que salarié ou comme indépendant ;
  • Devenir mandataire indépendant sans être lié à une agence quelconque ;
  • Ouvrir sa propre agence immobilière, auquel cas différents statuts s’offrent à lui.

Quel que soit le métier de l’immobilier, son exercice est soumis à des obligations qu’il est nécessaire de remplir. L’agent immobilier, comme l’administrateur de biens ou le syndic, doit obligatoirement souscrire :

  • Une garantie financière, qui couvre en cas d’insolvabilité financière. Elle peut être souscrite de manière individuelle ou dans le cadre d’un groupement, et toujours auprès d’un organisme habileté, tel que Galian, le spécialiste de la garantie financière immobilière.
  • Une assurance responsabilité civile professionnelle qui couvre les risques liés à l’exercice du métier (dommages matériels ou corporels, accidents, etc.)

Happy young couple discussing investment plans with consultant

3e étape : ouvrir une agence immobilière

Au terme de la loi Hoguet, le fait d’ouvrir une agence immobilière et l’exercice du métier d’agent immobilier sont soumis aux mêmes conditions : souscrire une assurance responsabilité civile ainsi qu’une garantie financière immobilière. Celle-ci garantit aux clients la restitution de leurs fonds en cas de faillite.

Il vous faut également disposer d’un apport conséquent (comptez au moins 50 000€) que vous pouvez obtenir avec un prêt professionnel, contracté auprès d’un organisme prêteur.

Enfin, ne négligez pas l’étude de marché. En 2014, ce site estimait le nombre d’agences immobilières en France à 28 000 environ, après une perte de quelques 3 000 agences depuis 2012 du fait de la crise qui a touché l’immobilier dans la foulée du marasme économique et financier post-2008.

Si vous visitez un centre-ville de grande agglomération, vous pourrez néanmoins constater que les agences immobilières sont d’autant plus nombreuses que le marché est fort (en région parisienne, au sein des grandes métropoles ou sur la côte d’Azur, notamment). Assurez-vous de vous installer quelque part où le marché n’est pas trop saturé, de façon à pouvoir y trouver votre place.

4e étape : choisir un statut

Dernier point : ouvrir une agence immobilière nécessite de choisir un statut. Voulez-vous créer votre société, vous associer ou devenir franchisé ?

  • Ouvrir une agence immobilière en se constituant en société, c’est le choix opéré dans 70% des cas. En outre, le fait de s’associer permet de dissocier activité professionnelle et patrimoine personnel, une manière de présenter de meilleures garanties financières sans risquer la banqueroute personnelle.
  • Ouvrir une agence immobilière franchisée, sous l’étendard d’une enseigne existante. Une excellente solution qui diminue grandement les risques financiers en tablant sur une marque connue du public. Pour plus de renseignements, regardez ici.

Vous voilà fin prêt à démarrer comme agent immobilier et à ouvrir une agence immobilière !

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !