Accueil Entreprise Formation Intégrer une école d’ingénieurs après le bac

Intégrer une école d’ingénieurs après le bac

159

Environ un quart des jeunes intéressés par les études d’ingénieur rejoignent une école d’ingénieurs après le bac. Environ la moitié de ces écoles leur est accessible. C’est le cas des Ecoles nationales d’ingénieurs ou de celles du réseau polytech. Certains élèves sont recrutés sur dossiers. Dans certains cas, il faut passer des épreuves écrites et orales. Il peut s’agir aussi d’un mélange des deux. Pour se donner les meilleures chances de réussir les épreuves des principaux concours aux écoles d’ingénieurs, comme Geipi-Polytech ou Puissance alpha, il existe une préparation spécifique de haut niveau. Les titulaires d’un bac S sont les plus nombreux à être choisis. Une fois admis dans une école, le parcours de ces étudiants s’étale sur cinq ans. Ils suivent d’abord, durant deux ans, une prépa intégrée, suivie du cycle ingénieur proprement dit.

Le passage de l’un à l’autre se fait par contrôle continu, ce qui évite le stress des concours qui suivent les prépas. Par ailleurs, les étudiants effectuent leur cursus dans un même établissement, ce qui procure un certain confort dans les études. Les mêmes écoles accueillent aussi, pour la plupart, des étudiants en bac + 1, engagés dans un parcours scientifique compatible avec la formation d’ingénieur. 

Une école d’ingénieur après une classe prépa 

Les étudiants ingénieurs sont environ 40% à rejoindre une école d’ingénieurs après une classe prépa. C’est sur dossier que se fait l’intégration dans ces prépas scientifiques. Là encore, les titulaires d’un bac S sont les plus nombreux dans ces prépas. Certaines sont cependant réservées aux titulaires d’un bac technologique. Chaque prépa permet de préparer certains concours, qui ouvrent souvent l’accès aux écoles d’ingénieurs les plus prestigieuses. Admis dans une école, les étudiants poursuivent leur cursus d’ingénieur, durant trois ans. La formation des prépas offre à leurs élèves des méthodes de travail éprouvées et leur propose un plus large choix d’écoles (www.onisep.fr). 

Les admissions parallèles 

La plupart des écoles proposent aux étudiants les plus talentueux d’intégrer le cursus ingénieur à l’issue d’autres parcours. C’est ainsi que certains étudiants en bac + 2 peuvent intégrer la première ou, dans certaines conditions, la seconde année du cursus d’ingénieur. Cela concerne notamment les titulaires d’un DUT, d’un BTS ou les étudiants parvenus à la deuxième ou à la troisième année de la préparation de leur licence. Ce type de recrutement reste minoritaire. En effet, environ 7% des étudiants intègrent des écoles d’ingénieur dans ces conditions. Cette solution peut être conseillée aux étudiants peu désireux d’entamer un long parcours d’études de cinq ans.

Dans cette logique, la préparation d’un BTS, par exemple, peut représenter un objectif à plus court terme. Sur cette base solide, un étudiant motivé pourra ensuite envisager de s’orienter vers des études d’ingénieur. Les deux premières années de cursus sont en outre l’occasion de mieux réfléchir à son projet professionnel et, par conséquent, de choisir sa spécialisation de façon plus pertinente. 

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !