Accueil Maison Décoration L’art du scoubidou !

L’art du scoubidou !

1850

Scoubidou bidou bi, where are you ? Pour toute la génération des années 90, scoubidou c’est avant tout un gentil toutou super marrant qui résolvait des enquêtes ! En somme, l’inspecteur qui ne manque pas de flair ! Mais c’est aussi un loisir créatif qui avait envahi les salles de classe pendant toute la décennie et qui a révélé deux catégories d’êtres humains : ceux qui arrivaient à faire des trucs classes, et ceux qui les ont jetés de dépit… Présentation de cet art !

Un loisir décoratif

Au début des années 60, un loisir créatif fait son apparition : le scoubidou. S’il n’a pas vraiment rencontré de succès à l’époque, il ressurgit dans les années 80 et surtout dans les années 90 pour investir les trousses des jeunes élèves et devenir l’une de leurs occupations principales !

Si l’on a jamais bien su définir qui en était l’inventeur, de nombreuses personnes en ont revendiqué la paternité. Mais alors d’où en vient le nom ? Eh bien c’est cet illustre Sacha Distel qui, avec son tube Scoubidou, a été à l’origine de la dénomination de ce nouveau jeu. Il est même cité parmi les 480 objets dont se souvient Georges Pérec dans son œuvre !

Le scoubidou désigne cet objet tressé composé de plusieurs tuyaux de couleurs en plastique souple. On peut en tresser de différentes formes : il en existe des versions torsadées, des versions polygonales, des versions carrées, ou tout simplement droites !

scoubidou-2

A quoi ça sert ?

Le scoubidou est un loisir décoratif. C’est une occupation dérivée du tressage dont le but était de réaliser des tresses fantaisistes de couleurs originales à partir de plastique. La plupart des élèves qui s’en servaient en faisaient des ports clés, des bracelets ou de petites tresses à accrocher pour décorer les cartables et les trousses. C’était surtout très utile pour passer le temps en cours de maths et pour impressionner un garçon ou une fille !

Il existe aujourd’hui de plus en plus de tutoriels, de vidéos et d’explications pour réaliser son petit porte-clés en tuyaux de couleur tressés. Ce loisir a toujours été connu pour sa simplicité même s’il fallait bien avoir un peu de patience pour pouvoir commencer à en réaliser des versions un peu plus complexes que des simples tresses de couleur.

Pour commencer, rien de plus simple. Il suffit de choisir au moins deux fils colorés – si possible pas de la même couleur, un peu d’imagination voyons ! Ensuite deux possibilités sont offertes : soit d’en faire une version avec boucle ou une version sans boucle ! La difficulté restant très limitée sur ces formes assez simples.

Comment s’y prendre ?

Pour le modèle avec boucle, il faut commencer par prendre l’un des deux fils et former une boucle avec en le pliant en son milieu. Ensuite, il faut faire un nœud pour fermer la boucle avec la deuxième fil en faisant bien attention à ce que les deux extrémités soit à peu près à égale distance par rapport à la boucle.

Prends un fil puis passe le de l’autre côté en formant une boucle. Ensuite, amène le sur le carré sur la face opposée. Tiens le bien avant de répéter l’opération avec l’autre fil. On se retrouve alors avec deux boucles formées par le même fil. Il faut donc prendre une extrémité de l’autre fil et la passer dans la boucle la plus éloignée, avant de passer l’autre extrémité dans l’autre boucle. Il suffit enfin de tirer chacun des quatre fils pour obtenir un petit carré !

A noter que l’art du scoubidou s’est développé et complexifié ! De véritables petites statues sont désormais faites grâce à ce procédé.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !