Accueil Maison Immobilier L’assurance de prêt n’est pas obligatoire

L’assurance de prêt n’est pas obligatoire

33

Avant de vous remettre une offre de prêt immobilier, les banques exigent de l’emprunteur qu’il souscrive une assurance emprunteur pour garantir le remboursement du prêt en cas d’accident de la vie comme un décès ou une invalidité. Pourtant, cette assurance n’est pas obligatoire.

Malgré ce que pourrait laisser entendre la pratique des banques, la souscription d’une assurance de prêt n’est pas exigée par la législation. Pour autant, il est quasiment impossible de contracter un crédit immobilier sans en disposer.

Rien ne sert néanmoins de refuser de prendre une assurance de prêt, car l’emprunteur comme l’établissement bancaire ont un intérêt commun à la souscription de cette assurance.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt ?

Il est très utile de prendre une assurance de prêt, car elle vous protège, ainsi que l’établissement bancaire, contre certains accidents de la vie. Elle prend en charge le remboursement total ou partiel des échéances d’un crédit immobilier dans les cas suivants :

  • Le décès ;

Cette assurance couvre le remboursement du capital restant dû à la banque en cas de décès de l’emprunteur, et ce, dans la limite du montant contractuel garanti.

  • La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;

Cette garantie intervient quand l’emprunteur se trouve dans l’impossibilité totale et définitive d’exercer une activité professionnelle. Il doit, pour cela, se trouver dans une situation de dépendance totale dans les actes de la vie quotidienne nécessitant l’intervention d’une tierce personne.

  • L’invalidité permanente totale ou partielle (IPT-IPP) ;

L’assurance IPT couvre le remboursement des mensualités de prêt en cas d’inaptitude permanente totale de l’emprunteur à exercer une activité professionnelle des suites d’un accident ou d’une maladie.

La garantie IPP intervient, quant à elle, le paiement des mensualités de crédit immobilier en cas d’inaptitude permanente partielle à exercer une activité professionnelle consécutive à une maladie ou un accident.

  • L’incapacité temporaire de travail totale ou partielle ;

Cette assurance peut être actionnée en cas d’inaptitude temporaire au travail suite à un accident ou une maladie faisant l’objet d’un arrêt de travail. L’incapacité de travailler de l’emprunteur doit, pour cela, être totale.

  • La perte d’emploi.

L’assurance perte d’emploi garantit le paiement des mensualités de prêt par l’assureur si l’emprunteur se retrouve sans emploi. Celle-ci a une durée déterminée et les conditions sont fixées dans le contrat d’assurance.

Bon à savoir : si vous achetez en couple, répartissez bien l’assurance

Dans ce cas, il est fréquent que les banques demandent que l’assurance couvre au moins 100 % du montant de l’emprunt. Vous pouvez répartir, comme vous le souhaitez en fonction, notamment, des revenus de chacun. À titre d’exemple, si vous optez pour un taux d’assurance à 50 % par personne, si un risque contractuel survient, l’assurance prendra en charge la moitié des remboursements de votre emprunt immobilier.

Bien que non obligatoire, il est donc vivement recommandé de disposer d’une assurance de prêt pour un achat immobilier. Cependant, sachez que vous n’êtes pas obligé de choisir celle proposée par votre banque. Vous pouvez également en changer en cours de prêt pour réaliser des économies, tout en conservant des garanties équivalentes.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !