Accueil Non classé Le top 5 des soft skills les plus recherchés par les recruteurs

Le top 5 des soft skills les plus recherchés par les recruteurs

296
les soft skills recherchés

Les soft skills constituent désormais un facteur décisif pour les recruteurs. Ils correspondent principalement à des qualités humaines. Les responsables des ressources humaines emploient leurs informations pour en apprendre davantage sur le candidat à un poste. Par opposition aux hard skills, ses capacités particulières (soft skills) ne sont pas acquises dans les sphères scolaires.

Le travail d’équipe

Les organisations agiles sont en constante évolution. Les collaborateurs sont alors obligés de résoudre des problèmes complexes au quotidien. Pour ce faire, les compétences de chaque membre de l’équipe doivent être combinées. C’est avec cette méthode que l’objectif sera atteint. La création d’un groupe de travail a pour vocation de répartir les tâches selon l’expertise individuelle.

Cela signifie que si vous aimez travailler en solo, il est préférable de changer votre façon de faire grâce à un coaching soft skills. Vous pourriez ainsi combler la plupart des vos lacunes avant d’intégrer une entreprise. Il faut savoir que dans la plupart des situations, vous serez en mesure d’apporter des réponses à un blocage. Pourtant, vous dépenserez trop de temps en cherchant tout seul la solution.

Le travail d’équipe reste aussi bénéfique pour le manager. En effet, il recevra différents avis concernant le sujet. De leur côté, le partage d’idées favorisera les échanges et le savoir-faire. Mais il n’y a pas que ce facteur qui aiderait dans le succès du dessein. L’empathie est aussi un ingrédient important.

L’adaptabilité

La transition numérique a posé des difficultés pour les salariés de l’ancienne génération. La raison est qu’ils étaient habitués à travailler chaque jour au sein d’un local. Pourtant, le travail à distance devenait peu à peu la nouvelle norme de l’emploi. À cause de cet énorme changement dans la façon de travailler, vous devez être capable de vous adapter aux contextes, peu importe les évènements en cours ou l’urgence. L’adaptabilité est aussi la capacité d’un salarié à faire face à ses craintes. Les innovations technologiques ont également permis la création de nouveaux métiers dans l’organisation. Vous devez donc être flexible. L’implémentation d’un outil de gestion requiert entre autres la création d’un nouveau service et des séances de formation. L’intérêt est que chaque utilisateur puisse maîtriser le programme sans rechigner.

La persuasion

La persuasion est encore un outil clé pour obtenir un résultat. Il s’agira de la capacité de l’employé à communiquer le bon message afin de persuader une personne ou un groupe. Cette faculté à argumenter reste un atout considérable dans une entreprise commerciale. Le collaborateur persuasif peut convaincre les clients de s’intéresser aux articles vendus par l’entreprise. Lors d’une négociation, il a aussi l’aptitude à faire économiser de l’argent à l’employeur. Il peut par exemple demander des réductions aux fournisseurs. La force de conviction permettra d’autant de mobiliser l’équipe ou motiver lorsque les morals sont au plus bas.

La créativité

La créativité est un soft skills qui aide à l’évolution de carrière. Cette compétence permet aux entreprises de rester compétitives. Actuellement, les sociétés ont besoin de recruter des profils capables de se projeter dans l’avenir. Ces salariés doivent emmener des solutions novatrices. Ils possèderont dans ce sens des compétences techniques et savoir-faire. L’aptitude est mise en avant lorsque l’entreprise se heurte à des problèmes complexes. Une crise interne se profile par exemple à l’horizon. Il trouvera alors la manière de régler les conflits. Il est aussi amené à apporter des mises à jour sur les procédures internes ou les technologies.

L’intelligence émotionnelle

Le skill soft est synonyme de la gestion de l’émotion. En fait, les émotions sont considérées comme des faiblesses auprès de la société. Elles peuvent conduire les responsables à garder en place certains nombres de salariés même après des bilans négatifs. L’employé doit pouvoir gérer ses émotions. Elle définit aussi les capacités de chacun à exprimer ses émotions envers les autres. Pour comprendre son autre intérêt, vous pouvez aller sur https://www.lemonde.fr/emploi/article/2018/05/16/intelligence-emotionnelle-versus-intelligence-artificielle_5299722_1698637.html .

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !