Accueil Vie Pratique Bons plans Ouigo, pourquoi lui dire non ?

Ouigo, pourquoi lui dire non ?

4638

Depuis une décennie, les compagnies aériennes comme Easy Jet ou Ryananair proposent aux voyageurs des tarifs low cost. Cette innovation a des conséquences à la fois positives et négatives, c’est-à-dire une qu’elle permet une démocratisation du voyage, mais que les conditions de travail ne sont pas optimales. Ainsi, le low cost est maintenu devenu une norme dans le transport aérien, c’est pourquoi la SNCF propose à son tour aux voyageurs d’opter pour des voyages en train low cost.

Le transport en train low cost a-t-il les mêmes caractéristiques que le transport aérien low cost ? Est-ce une solution durable ?

Tout sur Ouigo ?

Les origines de Ouigo : une réappropriation intelligente

Les billets de train de la SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) sont parfois si chers qu’il est maintenant plus avantageux de pendre l’avion. Prendre ses billets de train permettait avant de bénéficier de tarifs avantageux, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Face à une perte du nombre de voyageurs due à des prix exorbitants et à la crise économique, la SNCF s’est inspirée des compagnies aériennes low cost et a choisi de lancer en 2013 une offre de train low cost appelée « Ouigo ». Ouigo a été relativement médiatisé lors de son lancement, et atteint les objectifs de vente espérés, de sorte que la SNCF a vendu plus de deux millions de billets en un an.

L’esprit Ouigo ?

D’abord, le nom « Ouigo » est accrocheur. Pourquoi ? Les voyelles sont nombreuses, ce qui rend ce nom « marrant », et à l’heure de l’anglicisation à tout va, Ouigo va à contre-courant pour transformer le « we » anglais, en « oui » français. Le « oui » est également une marque de positif et d’enthousiasme, ce qui n’est pas négligeable en ces temps de crise. Concernant le logo, celui-ci est simple, il s’agit du cercle rose à l’intérieur duquel est écrit « Ouigo » en blanc. Enfin, comme toute compagnie low cost, Ouigo a ses deux couleurs ; le rose et le bleu. Ryanair a opté pour le jaune et le bleu, Easyjet pour le blanc et l’orange.

Les caractéristiques de Ouigo sont donc : le dynamisme, le positif et la simplicité.

Pourquoi Ouigo rencontre-t-il un franc succès ?

Les avantages que proposent Ouigo

  • Le faible coût : le plus grand avantage de Ouigo est le prix proposé, qui est très bas toute l’année sauf les jours de long week end comme la pentecôte. Vous pouvez trouver des billets à partir de 15 euros, y compris pour parcourir presque 1000 kilomètres. Néanmoins, même les billets les plus chers n’excèdent pas 75 euros.
  • Réservez le jour pour le lendemain ou le jour même : les prix peuvent être très bas, mêmes quand vous réservez votre billet le jour pour le lendemain.
  • Achat facile et rapide : Les achats de billets Ouigo se font en ligne, vous n’avez pas à attendre de reçevoir les billets ou à vous rendre à une gare.

Les inconvénients de Ouigo

  • Fréquence faible : Il n’y a qu’un train Ouigo par jour, ce qui ne vous laisse pas un large choix d’horaire de départ. Vous devez donc adapter votre emploi du temps aux horaires de train, et non l’inverse.
  • Un parcours limité : les trains Ouigo ne desservent qu’un axe, et donc que quelques villes stratégiques : Marne-la-vallée, Lyon, Marseille, Aix en Provence, Montpellier.
  • Un seul lieu de départ : Le départ se fait à la gare de Marne-la-vallée, desservie par le RER A. Ainsi, si vous avez un abonnement mensuel ou annuel au pass navigo, la formule Ouigo reste intéressante. En revanche, si vous partez de la Zone 1 à Paris ou de la zone 2, ou que vous allez vers ces zones, le prix du ticket de rer et de métro peut être élevé, ce qui peut vous faire perdre l’avantage prix.
  • Prévoir des bagages légers et de petite taille, car les suppléments sont chers !
Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !