Accueil Entreprise Formation Quand intégrer une école de commerce ?

Quand intégrer une école de commerce ?

144

Les écoles de commerce forment les futurs professionnels du monde financier. Contrôleurs de gestion, trésoriers, comptables, directeurs financiers, tous sont passés par ce type d’établissement, qu’il est possible d’intégrer après l’obtention du baccalauréat, à la suite d’une classe préparatoire, ou grâce aux admissions parallèles. On vous en dit un peu plus.

École de commerce : s’inscrire après le bac

L’école de commerce est tout à fait accessible après le bac. Il existe en France plus de 80 programmes, que l’on appelle des bachelors, formant les étudiants sur une durée de 3 ans.

Quelles écoles ?

Sur les 80 diplômes précédemment mentionnés, seuls 30 d’entre eux sont reconnus par le ministère de l’Éducation. Qu’est-ce que cela signifie ? En réalité, les formations reconnues (ou visées) sont celles qui répondent aux exigences du cahier des charges national et assurent une formation de qualité, ainsi qu’une meilleure insertion professionnelle.

Aussi, il est préférable d’opter pour ce type de programme, afin de pouvoir rentrer plus aisément dans le monde du travail ou d’intégrer par la suite une grande école de commerce.

Après l’obtention du baccalauréat, d’autres alternatives peuvent être choisies. C’est le cas des programmes en 4 ans. Dans ce cas, seulement 9 diplômes sont reconnus par le ministère.

Il est également possible d’intégrer l’une des formations délivrant un diplôme obtenu après 5 ans d’études. Il en existe 30, mais là encore, seulement la moitié est visée par le ministère de l’Éducation.

Quels concours ?

Bien sûr, pour intégrer les écoles de commerce après le bac, l’obtention d’un concours est obligatoire. Il s’agit d’Atout + 3, du Bachelor EGC et d’Ecricome bachelor pour les programmes en 3 ans. Les concours pour intégrer les formations en 4 ou 5 ans sont les suivants : Accès, Link, Pass, Sésame et Team.

Le cas des admissions parallèles

Afin de diversifier au maximum les profils intégrant une école de commerce, ces établissements sont aujourd’hui accessibles aux étudiants provenant d’autres formations, par exemple un BTS ou un DUT. L’admission n’est possible qu’après un bac+2, même si certaines écoles acceptent des élèves possédant un bac+3 ou bac+4.

Il est possible d’intégrer, par exemple, les écoles du concours Passerelle. Celui-ci peut être envisagé par de nombreux étudiants, quel que soit leur précédent parcours. Il comprend 15 épreuves diverses et variées au choix, comme l’informatique, les langues vivantes, le management, la philosophie ou le droit.

D’autres concours existent : Tremplin, Ambition + ou le concours HEC-ESCP.

Intégrer une école après une classe préparatoire

Intégrer une école de commerce après deux ans de classe préparatoire, voilà le parcours privilégié des étudiants. Comme son nom l’indique, cette formation prépare au mieux les candidats à intégrer ce type d’établissement.

Quelles écoles ?

On dénombre 26 écoles de commerce accessibles après une « prépa », la plus connue d’entre elles étant HEC.

Contrairement aux formations dispensées après le bac, les trente écoles de commerce précédemment citées sont toutes reconnues par le ministère de l’Éducation nationale. On distingue trois parcours différents :

  • La formation économique et commerciale option scientifique.
  • La formation économique et commerciale option économique.
  • La formation économique et commerciale option technologie.

Bon à savoir : les élèves de classes préparatoires littéraires ont également la possibilité d’intégrer une école de commerce.

Quels concours ?

Il existe deux concours communs aux écoles de commerce, il s’agit de la Banque Commune d’Épreuves, qui concerne 24 établissements, et Ecricome, demandé par deux écoles seulement.

Pour en savoir un peu plus sur l’intégration d’une école de commerce, cliquez ici.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !