Qu’est-ce que la sculpture en ronde bosse ?

0
7891
Sculpture en ronde bosse

Dans la médecine de l’art,  la sculpture est une activité artistique qui consiste à réaliser des formes en volume. Il s’agit de représenter un objet dans l’espace au moyen d’une matière à laquelle on impose une forme esthétique. Le sculpteur produit des objets avec différentes matières : le bois, l’acier, la terre, la céramique ou le ciment.

Les bases de cet art reposent sur différentes techniques dont la sculpture en ronde bosse, une des méthodes les plus anciennes ? Explications. 

Sculpture en ronde bosse : définition

Selon l’épaisseur, il existe différents types de sculpture.  

  • La sculpture en bas-relief : le fond est plat, la sculpture est creusée et peu dégagée au niveau du fond 
  • La sculpture en haut-relief : le fond est plat également mais la sculpture est plus dégagée que dans le bas-relief. Les reliefs sont plus accentués et se détachent du fond 
  • La sculpture en rond de bosse : il s’agit d’une sculpture en trois dimensions 

La sculpture en ronde bosse ou ronde-bosseest un terme issu des beaux-arts qui contrairement aux techniques hauts-reliefs et bas-reliefs, représente des formes qui ne sont physiquement pas reliées à un fond. Elles reposent sur un socle, à partir duquel il est possible de faire le tour.  En d’autres termes, la sculpture en ronde bosse peut-être observée sous n’importe quel angle, sur ses quatre faces.  

Depuis l’antiquité, des artistes se sont adonnés à cette pratique pour faire vivre leurs œuvres, pour la plupart, des représentations figuratives. C’est une nouveauté pour l’époque puisque l’on peut avoir plusieurs angles pour une même structure. 

Avec cette pratique, l’art de la sculpture se rapproche au plus près de la réalité pour retranscrire de véritables scènes de la vie courante comme des histoires bibliques ou des batailles historiques. 

Dans la médecine de l’art, la sculpture regorge de méthodes et de techniques. Les matériaux les plus anciens et les plus répandus dans la réalisation de sculptures sont :  

La céramique : ce matériau d’argile cuite,  est utilisé depuis des millénaires. La céramique se décline sous de nombreuses formes et aspects, notamment grâce à la richesse de l’argile, qui offre des possibilités créatives multiples. C’est grâce au travail de Picasso, que la céramique fait son grand retour sur la scène artistique. 

Le bois : La sculpture en bois se différencie de la sculpture sur d’autres matériaux. On lui reconnait plusieurs étapes : le dessin, le défonçage, la découpe, l’épannelage, l’ébauche et la finition. 

sculpture ronde bosse 1

Historique de la sculpture ronde bosse

Le terme de ronde-bosse a été inventé en 1671. Cependant, on utilisait déjà l’expression bosse ronde depuis 1558. Cela peut désigner une statue ou un groupe de statues. Attention, la ronde-bosse frontale est une technique spécifique qui ne concerne que les sculptures destinées à être vues uniquement d’un côté. En effet, l’arrière et les côtés ne sont pas travaillés de manière conséquente. Ce ne sont que des finitions. 

À l’origine, ce terme est créé pour distinguer les figures en trois dimensions des bas-reliefs qui ne sont que des éléments d’un mur ou d’une structure alors qu’une sculpture ronde-bosse est une figure indépendante. Cela a été une véritable révolution, les figures sculptées n’étaient alors qu’une partie d’un décor. Dès lors, elles prennent vie et se détachent des structures établies. Pour en savoir plus sur les différentes techniques utilisées par les sculpteurs à travers les âges, consultez cette page. 

Sculpture ronde bosse 2

Les œuvres contemporaines en ronde bosse

En général, la sculpture en ronde bosse représente des figures connues de l’époque. L’exemple le plus emblématique de ce courant est la Vénus de Milo, une statue en marbre, datée de 130-100 avant Jésus-Christ.  

De nos jours, la ronde-bosse et le relief ne sont plus opposés comme autrefois. Les artistes font de nombreux mélanges entre les genres comme le relief à claire-voie réalisé pour être visible d’un côté comme de l’autre. 

C’est dans le mouvement hyperréaliste que les sculptures en ronde bosse se sont développées et ont exploré toutes les possibilités.  

Dans les années 2000, les artistes se sont attachés à reproduire la réalité comme pour mettre un miroir en face de la société actuelle. Il s’agit de dénoncer les dérives mais aussi de repousser les limites de la sculpture en proposant des œuvres inédites. Quatre artistes sortent du lot : 

  • John de Andrea : premier sculpteur du mouvement hyperréaliste des années 1970. Il est connu pour ses moulages de têtes et de bustes nus exposées à la galerie parisienne Vallois. 
  • Maurizio Cattelan : artiste italien, il se fait remarqué sur la scène internationale avec « La Nona Ora », une statue de cire représentant le pape Jean Paul II frappé par une météorite. 
  • Duane Hanson : dans les années 1960, il est l’un des représentants de l’art sculptural américain de l’hyperréalisme. Il crée dans atelier des personnages humains grandeur nature en effectuant des moulages directement sur ses modèles. Il privilégie la fibre de verre et la résine, ce qui lui offre la possibilité de reproduire les moindres détails du corps humain, donnant ainsi vie à ses modèles.  
  • Ron Mueck : sculpteur australien, ses sculptures monumentales reproduisent le corps humain dans ses plus minutieux détails grâce au silicone, à la résine polyester et à la peinture à l’huile.  

Pour plus d’informations sur ce courant, cliquez ici. Et si voulez voir un sculpteur à l’œuvre, regardez cette vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici