Accueil Art Le vinyle est-il marginal ?

Le vinyle est-il marginal ?

2039

Le vintage est aujourd’hui très à la mode auprès des personnes qui n’ont jamais connu, si ce n’est par le cinéma, la musique ou la littérature, l’époque dont parlent les objets vintage. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les adeptes du vintage ne sont pas ceux que l’on croit. En effet, il s’agit généralement de jeunes, c’est-à-dire de personnes qui n’ont ni connu les objets et modes qu’ils remettent au goût du jour, ni l’obsolescence progressive de ces objets.

Ainsi, l’expression « vintage » n’a, dans une certaine mesure, pas de sens, puisque les objets anciens adoptés deviennent les nouveaux objets d’une nouvelle époque, du fait de leur réappropriation par la jeune génération. La jeunesse trouve donc de l’authenticité dans ces objets auxquels elle donne paradoxalement du renouveau. Qu’en est-il du vinyle ? Comment expliquer son succès en 2014 ? Qui est prêt à donner une seconde vie au vinyle poussiéreux de nos parents ?

Qu’est-ce que ce le vinyle ?

Un peu de technologie

Le vinyle, aussi appelé disque microsillon, est un support utilisé pour diffuser un enregistrement sonore inventé dans les années 1940-1950. Le recto et le verso noirs du vinyle ont un sillon microscopique, d’où le nom de disque microsillon, en spirale. Pour écouter ces vinyles, on utilise une platine tourne disque, mais les adeptes écourtent ce nom barbare et disent « platine » ou « tourne-disque ».

Du vinyle à la musique numérisée

A partir des années 1980, les adeptes du vinyle l’abandonnent au profit du Compact Disc, du fait de l’avantage pratique qu’il présente et de son faible coût par rapport au traditionnel vinyle. Les cassettes apparaissent en même temps que les CD. Ces deux supports alors high-tech permettent d’écouter de la musique partout car ils s’insèrent dans des outils facilement transportables, comme l’indique le nom d’un de l’un d’eux ; le baladeur.

Au cours de la première décennie des années 2000 apparaît la musique numérique, c’est-à-dire le fichier mp3 de musique que l’on stocke sur des disques-durs. Cette dernière innovation est encore plus pratique que les CD, puisqu’il est possible d’écouter de la musique partout sur des supports non seulement petits et légers, mais aussi qui ont d’autres fonctions comme les smartphones.

A la poussière le vinyle retournera-t-il ?

D’après les Inrockuptibles, alors que la vente de musique numérisée baisse significativement, et la tendance s’accentue avec la vente de CD, la vente de vinyle, elle, ne cesse d’augmenter depuis 2007. Néanmoins, même si l’augmentation du nombre de ventes de vinyles est significative, le marché des vinyles n’est quant à lui pas très significatif en Occident. Pourquoi ce succès ?

  • La qualité de son : La qualité de son sur vinyle est nettement meilleure que celle du CD. En effet, l’expérience de la musique sur vinyle est unique. Quand on écoute de la musique sur vinyle, on a l’impression que les auteurs sont près de nous, et la musique est diffusée de manière plus homogène dans la pièce.
  • L’esthétique de la pochette : Les pochettes de vinyles sont grandes, esthétiques et contiennent les paroles des chansons. Elles peuvent même être exposées.
  • L’authenticité : Les vinyles ont un aspect authentique, ce fameux caractère « vintage » qui donne l’impression de faire renaître une époque.

Et pour qui ?

Qui sont ces adeptes du vinyle ? Etrangement, si les quadras, ces anciens jeunes des années 1970 adeptes de vinyles, reconnaissent les avantages que proposent le vinyle, ils ne s’y remettent pas pour autant. Ont-ils peur d’être nostalgique ? Ou au contraire, ne veulent-ils pas voir ressurgir toute une époque ?

La jeunesse constitue la population auprès de laquelle le vinyle remporte le plus de succès. Mais si le vinyle est bel et bien revenu, son retour reste relativement marginal, l’aspect pratique et quantitatif l’emportant sur la qualité.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !