Accueil Loisirs Auto & Moto Petit tuto pour un rachat de voiture accidentée à prix cassé

Petit tuto pour un rachat de voiture accidentée à prix cassé

2078

Comme les voitures d’occasion, les voitures accidentées peuvent très bien être revendues à des particuliers ou à des professionnels. Seulement, le prix ne sera pas le même car il variera en fonction des caractéristiques générales du véhicule en question.

Dans la mesure où votre voiture est en état de marche, il y a de fortes chances pour que vous puissiez en tirer une somme raisonnable ; surtout si vous savez très bien traiter avec un acheteur. Restez donc patients, mais surtout ne laissez pas filer une occasion lorsqu’elle se présente à vous !

Quelles sont les démarches à suivre ?

Pour un rachat voiture en panne ou accidentée en état de fonctionnement, les procédures à suivre sont les mêmes que celles appliquées à une voiture d’occasion. Tout d’abord, faites une évaluation en ligne pour estimer la valeur du véhicule concerné. Vous trouverez des sites gratuits sur internet permettant de mener ce genre d’opération. Des professionnels proposent également ce service sans frais.

En remplissant une fiche où vous allez introduire la date de la première mise en circulation du véhicule, la marque, le modèle, le carburant, le kilométrage, le nombre de portes, l’état… vous recevrez immédiatement une estimation de son prix de vente. Après avoir obtenu ce renseignement, vous pourrez faire quelques réparations pour faire grimper un peu le prix et vous assurer que la voiture puisse encore être autorisée à circuler.

Pour les annonces, vous pourrez faire des publications en ligne ou opter pour les affiches. N’oubliez pas de mentionner dans vos annonces que la voiture est accidentée mais en état de marche… c’est un détail important !

Quelques dossiers sont à préparer et à fournir lors de la revente : certificat de contrôle technique datant de moins de 6 mois, un certificat de non-gage de moins de 15 jours, une déclaration de cession (signée par vous et par l’acheteur) sans oublier la carte grise.

Pour un rachat de voiture accidentée mais pas en état de marche, vous pouvez – en dernier recours – vous tourner vers les professionnels du métier. Si vous ne voulez pas investir dans les réparations, ce recours sera d’ailleurs essentiel !

Et plein de pertinence car, depuis 2009 en France, toute revente de voiture accidentée (et jugée comme étant dans un état trop grave pour pouvoir rouler sans faire courir de risque au conducteur, aux passagers et/ou à de tierces personnes) est formellement interdite. Le jour où les voitures volantes existeront, nous pouvons aisément imaginer que la législation prévue sera la même en matière de voiture accidentée !

Pourquoi revendre une voiture accidentée à un professionnel ?

Si vous ne voulez pas attendre des semaines, voire des mois, pour votre rachat de voiture accidentée, autant faire appel à un professionnel. Un simple coup de fil ou un e-mail vous permettra de contacter un professionnel et de lui donner le détail des dommages visibles sur le véhicule.

Avec un prestataire spécialisé, la procédure est simple et fiable. La plupart d’entre eux possèdent leur propre site Internet, par le biais duquel les propriétaires peuvent identifier la voiture accidentée afin de connaître sa valeur. Vous pouvez également cliquer ici pour bénéficier de plus amples conseils au sujet de la voiture accidentée et des prestataires à même de vous aider.

Si le montant vous convient, vous déciderez de la date du rendez-vous et de l’enlèvement. Concernant le paiement, il se fera au cours du passage de la dépanneuse à votre adresse. Un professionnel peut vous proposer plusieurs modes de paiement selon votre exigence : en espèces (1 000 € au plus), par chèque bancaire ou par mandat cash urgent.

Pour clore l’accord, prévoyez les documents suivants : la carte grise, le certificat de non-gage, la copie d’une pièce d’identité et les factures d’entretien.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !