Accueil Entreprise Management À quoi sert le portage salarial ?

À quoi sert le portage salarial ?

672

Lors d’un changement de profession ou d’une reconversion professionnelle, il est fréquent de se demander s’il vaut mieux se mettre à son compte ou rester salarié. Cependant, il est possible de nuancer sa réponse en optant pour le portage salarial. Cette solution juridique rassemble de nombreux avantages pour dire oui à la liberté d’entreprendre tout en conservant une sécurité juridique. Toutefois, avant d’opter pour une telle solution, il est important de comprendre son fonctionnement et les conséquences que cette situation entraîne pour les parties concernées.

Alors à quoi sert cette technique juridique ? Et dans quels cas peut-elle être envisagée ? Les réponses se trouvent dans l’article suivant.

Portage salarial, c’est-à-dire ?

Cette solution est envisageable pour certains profils qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat tout en conservant une sécurité juridique. De cette façon, il est possible de conserver sa grande autonomie. En effet, la personne en portage facture ses actions sous la forme d’honoraires. Le quotidien est aussi allégé puisque toute la partie administrative, fiscale et comptable est réservée à l’entreprise qui fait le choix de prendre une personne en portage. Les inconvénients classiques du statut d’entrepreneur sont donc balayés avec la solution du portage salarial.

En plus, il faut noter que la personne en portage conserve les avantages du statut du salarié. Elle peut alors, notamment prétendre à obtenir la mutuelle de l’entreprise. Des avantages non négligeables par rapport à l’activité classique sous le statut d’indépendant. Toute la paperasse liée à la création de son statut d’indépendant est aussi à oublier avec le portage. Les formalités sont donc largement simplifiées.

Toutefois, pour être particulièrement précis, il est intéressant de reprendre la définition juridique du portage salarial. Ainsi, cette situation est constituée à partir du moment où il existe :

  • D’une part, une relation entre une entreprise appelée « entreprise de portage » effectuant une prestation au profit d’une autre entreprise cliente. Cette prestation donne la rédaction d’un contrat commercial de prestation de portage.
  • D’autre part, il doit y avoir un contrat de travail signé entre l’entreprise de portage et le salarié concerné comme étant un salarié porté. Ce dernier doit alors être rémunéré par l’entreprise.

Dans cette situation, il existe bien un portage salarial. D’autres informations dans le domaine des ressources humaines peuvent être consultées via le site entreprise-et-compagnie.fr.

Les avantages du portage pour les parties concernées

Dans un premier temps, il faut noter que cette situation juridique fait gagner du temps aux acteurs concernés. En effet, le salarié porté s’occupe uniquement de son activité professionnelle. Il se consacre donc entièrement à ses objectifs et à son activité professionnelle. C’est l’entreprise de portage qui se charge de toute la partie administrative, comptable et fiscale. Toutes les démarches administratives ne sont plus de la responsabilité du salarié porté.

Ensuite, la protection sociale du salarié porté représente un autre avantage. En effet, avec le statut d’indépendant, le salarié porté doit lui-même assumer cette partie. Généralement, elle exige un coût financier important qui doit être anticipé dans les charges courantes. Avec le statut en portage salarial, cet inconvénient est aussi écarté. Le salarié peut aussi bénéficier des allocations chômage avec cette situation, ce qui est impossible chez les indépendants. Une très bonne nouvelle !

Enfin, être dépendant d’une entreprise spécialisée permet au salarié de profiter d’un réseau particulièrement riche et important lors d’un lancement d’activité. Ce réseau professionnel est souvent la partie qui prend le plus de temps à mettre en place lors d’un début d’activité. Cet avantage est donc particulièrement précieux. En plus, le salarié bénéficie d’un droit à la formation. Il peut donc progresser au fur et à mesure de l’avancée de son activité professionnelle grâce au portage salarial. Le site lecoindesentrepreneurs.fr vous donne 4 points importants à retenir pour comprendre le fonctionnement du portage.

Calculer son salaire avec le portage salarial

Avec un statut d’indépendant, le salaire n’est généralement pas stable. Il dépend uniquement des prestations réalisées chez des clients au cours du mois. Il faut alors être toujours en activité pour réussir à se sortir un salaire convenable à la fin du mois. Avec le portage, le salarié porté dépend d’une entreprise. Celle-ci doit à la fin de chaque mois lui verser un salaire accompagné d’un bulletin de salaire. Ce fonctionnement ressemble alors exactement au statut du salarié classique.

Cependant, avec le portage, le salarié porté réalise un chiffre d’affaires qui varie en fonction des prestations réalisées par son activité professionnelle dont il conserve l’autonomie. Il négocie alors librement les honoraires avec ses clients. Et son salaire est versé en fonction du chiffre d’affaires réalisé. Ainsi, ses honoraires sont transformés en salaire. Attention, il faut noter que le chiffre d’affaires doit déduire les charges pour obtenir le montant net. Généralement, il faut comptabiliser 50 % du montant de votre chiffre d’affaires comme salaire net.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !