Accueil Entreprise Designer graphique : un créatif en phase avec son temps

Designer graphique : un créatif en phase avec son temps

1191

L’image est omniprésente dans notre société, sous toutes ses formes. Elle sert à la fois à capter notre attention (« le choc des photos », annonçait le slogan de Paris Match) et à nous séduire en tant que consommateurs. Intégrée à la publicité, à l’édition, à la communication et dominant toutes les strates du marketing, elle est pensée et fabriquée de bout en bout par ce métier de créatif qu’est le designer graphique.

Les desseins de l’image

Le designer graphique est partout autour de nous – ou plutôt, son empreinte. Sur les affiches publicitaires ou de films, à travers les logos des marques, sur les emballages alimentaires ou les couvertures de livres. De nos jours, l’identité des produits est visuelle avant d’être tout autre chose.

L’affiche de film en est un bon exemple. Partie intégrante du processus publicitaire, le poster donne au long-métrage son identité graphique, et peut résolument attirer un public par effet de curiosité. Regardez le buzz autour de l’affiche finale de Star Wars épisode VII : le graphisme à l’ancienne (le gimmick du visuel dessiné) s’y combine à une forte identification des personnages.

Cette affiche est l’œuvre d’un (ou de plusieurs) designer graphique. Celui-ci peut exercer dans tous les domaines de la création, en fonction des besoins de ses clients et des nécessités du produit : presse, édition, publicité, communication, industrie… La seule limite est celle de la créativité elle-même. Autant dire qu’il n’y en a aucune. Même le logo de Pôle Emploi est passé par là !

Un boulot de créatif ouvert sur le monde

Le job du designer graphique ? Créer l’image qui saura capter l’attention du passant et donner envie au consommateur de consommer. Ses armes ? Tout ce qui permet de produire du visuel, depuis le bon vieux crayon à mine jusqu’aux logiciels de graphisme les plus perfectionnés.

Mais le designer graphique n’a pas qu’un bon coup de crayon. S’il est tenu de se montrer créatif, il doit aussi être ouvert sur le monde, et à l’affût des nouvelles tendances. Pour convaincre quelqu’un d’acheter un produit, encore faut-il avoir une petite idée non seulement de la nature du produit, mais encore de ce que ce « quelqu’un » pourrait avoir envie d’acheter.

C’est donc à la fois un travail de dessin et de desseins. Le designer graphique est l’ancien « graphiste » : l’appellation a évolué pour mieux englober toutes ses composantes transversales. Il doit créer, mais sa création répond à des objectifs précis et concrets. Bienvenue dans l’univers d’un créateur pluriculturel, rejeton de la modernité !

Designer graphique un créatif en phase avec son temps 1

Les missions du designer graphique

À l’écoute de son client – entreprise, institution ou collectivité territoriale –, le designer graphique analyse sa demande, étudie le cahier des charges, et propose des solutions créatives répondant aux contraintes (esthétiques, budgétaires) qui lui sont imposées. En d’autres termes, il traduit une idée par une image, qui elle-même véhicule un message.

Pour cela, il met en place (et soumet à son client) une charte graphique : choix du papier, des formes, des couleurs, de la typographie, etc. Le but étant de créer une identité visuelle à la fois originale et puissante. À partir de là, tous les outils imaginables sont à sa disposition, car l’image peut être définie sur des supports multiples, réels ou virtuels.

En tant qu’interlocuteur central de la chaîne graphique (depuis la conception jusqu’à l’exécution), il intervient dans l’élaboration des supports de communication variés : identités graphiques d’un produit, d’une marque ou d’une entreprise, affiches, couvertures de livres, magazines, brochures, etc.

Ses missions varient selon le contexte :

  • Employé d’une petite structure ou freelance, le designer graphique intervient sur toutes les étapes créatives et techniques jusqu’à la réalisation du produit final ;
  • Salarié d’une agence publicitaire, il intervient sur la création d’un concept, en concertation avec le directeur artistique.

Designer graphique un créatif en phase avec son temps 2

Débouchés et profil

De fait, le designer graphique peut être amené à travailler dans diverses structures : il peut être salarié d’une entreprise, membre d’un studio de création, employé d’une agence de design ou de communication, ou encore travailler à son compte. Le secteur du multimédia lui est ouvert, mais il est plus difficile d’y faire son trou.

Dans tous les cas, le designer graphique doit constituer son book (un recueil de ses créations, personnelles ou scolaires) qui lui sert de matière première à présenter lorsqu’il répond à des offres d’emploi.

Voici le profil attendu d’un designer graphique :

  • Maîtrise des logiciels spécialisés (Illustrator, Photoshop, Xpress) – la PAO (publication assistée par ordinateur) ayant tout à fait remplacé le stylo ;
  • Créativité
  • Ouverture d’esprit
  • Culture générale
  • Bonne connaissance des techniques commerciales et du marketing
  • Savoir-faire relationnel
  • Forte personnalité

Designer graphique un créatif en phase avec son temps 3

Quel cursus pour devenir designer graphique ?

Les cursus et les formations qui mènent au métier de designer graphique sont nombreux. (Jetez un œil sur ce lien pour tout savoir sur la question.) Voici les voies d’accès principales :

  • BTS Design Graphique
  • DNAT (diplôme national d’arts techniques)
  • DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique)
  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués)
  • 3e cycle universitaire en multimédia
  • Esupcom (école supérieure de communication), accessible après le Bac pour une formation d’une durée de 5 ans qui débute avec le BTS Design Graphique ; puis, sont proposées en dernier cycle des formations accessibles en alternance.

Pour un débutant qui démarre comme designer graphique, la rémunération est d’environ 1 500€ brut par mois. Il peut ensuite prétendre à des salaires plus importants (de 2 200€ à 2 800€ en général) dès lors qu’il a acquis de l’expérience ou qu’il dirige sa propre agence.

Évolution et savoir-faire

Une fois dans le métier, le designer graphique a des possibilités d’évoluer : il peut se diriger vers des postes de chef de projet, de directeur artistique ou de directeur de la création. Toutefois, les agences de design recrutent plus que les agences publicitaires, du fait de la baisse des budgets.

Les savoir-faire sont nombreux dans ce métier : le designer graphique peut être affichiste, typographe, illustrateur, metteur en page, directeur artistique, concepteur d’interface ou d’habillage TV, réalisateur de générique… Ne boudez aucune tâche, aucun métier, car ils sont précieux et garantissent le futur professionnel du designer graphique !

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !