Accueil Economie Emploi Est-ce possible de cumuler plusieurs activités indépendantes ?

Est-ce possible de cumuler plusieurs activités indépendantes ?

57
emploi indépendant

En général, un professionnel indépendant est légalement autorisé à exercer différentes activités non salariées en parallèle. Cependant, le cumul d’activités indépendantes ne doit pas être confondu avec l’exercice d’une activité mixte. En plus, il est strictement règlementé. À titre d’exemple, il existe des professions qualifiées d’incompatibles. De ce fait, vous n’avez pas le droit de cumuler une profession libérale règlementée et une activité commerciale.

L’exercice de plusieurs activités indépendantes en auto-entreprise

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes libre d’exercer deux ou plusieurs activités indépendantes qui n’ont aucun lien entre elles comme tenir un établissement de restauration et assurer un service de réparation de vélo. En revanche, il vous est interdit d’avoir plus d’une auto-entreprise. Vous avez la possibilité d’exercer des activités indépendantes de même nature, c’est-à-dire de prestation de services, libérales ou commerciales. Dans les 2 premiers cas, votre chiffre d’affaires est plafonné à 70 000 euros. Pour le cumul d’activités commerciales, le plafond est de 170 000 euros.

Vous pouvez aussi cumuler des activités indépendantes de natures différentes. Néanmoins, cela a un impact sur le seuil de chiffre d’affaires qui est déterminé en fonction de la combinaison d’activités. Si votre activité principale est commerciale et vous la combinez à une activité de prestation de services ou une activité libérale, le plafond à respecter est de 170 000 euros, dont 70 000 euros pour l’activité secondaire. Par contre, si vous cumulez une activité de prestation de services et une activité libérale, vous ne devez pas dépasser les 70 000 euros, auxquels s’ajoutent 100 000 pour l’activité secondaire.

L’exercice d’activité mixte ou de plusieurs activités liées en auto-entreprise

Quand vous être propriétaire d’une auto-entreprise, il vous est possible d’exercer une activité mixte. Tel est le cas si vous exercez deux ou plusieurs liées, c’est-à-dire que l’une permet les autres. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une activité commerciale nécessaire à une seconde activité de prestation de services. Sont également considérées comme activités liées lorsque la deuxième activité constitue un prolongement de l’activité principale. Par exemple, vous êtes spécialisé dans la vente de matériels informatiques, mais proposez en plus un service de dépannage et réparation informatiques.

D’un point de vue fiscalité, l’auto-entreprise qui exerce une activité mixte est éligible au régime fiscal de la micro-entreprise à condition de respecter le seuil de chiffre d’affaires règlementaire. En qualité d’auto-entrepreneur, votre chiffre d’affaires annuel global ne doit pas excéder les 170 000 euros. Par ailleurs, la part du chiffre d’affaires liée à l’activité de prestation de services ne doit pas dépasser les 70 000 euros. Et inversement, si l’activité de prestation de services est supérieure, le plafond est de 70 000 euros, auxquels s’ajoutent 100 000 euros pour l’activité commerciale.

Les implications du cumul d’activités au sein d’une auto-entreprise

Qu’il s’agisse d’activités non liées ou d’activités liées, vous pouvez les exercer en cumul au sein d’une auto-entreprise. Toutefois, cela n’est pas sans conséquence sur vos diverses obligations sur le plan fiscal, social, etc. En matière de déclaration de chiffre d’affaires, il est impératif de pouvoir détailler précisément le chiffre d’affaires pour chaque activité. De la nature de l’activité varie le seuil.

Concernant la comptabilité et la facturation, il est vivement recommandé de tenir une comptabilité séparée si votre auto-entreprise exerce deux ou plusieurs activités indépendantes. Ce qui implique d’établir des factures différentes pour chaque activité. Dans le cas d’exercice d’activités liées, il n’est pas nécessaire d’avoir une comptabilité séparée. En revanche, les montants dans les factures doivent être bien spécifiés pour chaque activité.

En termes d’impôt sur le revenu, les revenus réalisés dans le cadre de l’activité commerciale ou de l’activité de prestation de services font partie des bénéfices industriels et commerciaux. Par contre, ceux enregistrés par l’activité libérale tombent dans les BNC ou bénéfices non commerciaux. Lors de l’établissement de vos déclarations, il faut donc faire attention à ne pas vous tromper de taux.

Le cumul d’activités indépendantes en pratique pour un auto-entrepreneur

L’arrivée d’Internet, combinée à la digitalisation de la société, apporte de nombreuses opportunités. Vous pouvez exercer diverses activités indépendantes sur le web comme le coaching, l’e-commerce, etc. Si vous exercez déjà une activité, mais souhaitez en plus vous lancer dans le commerce en ligne, la création d’une boutique Shopify peut vous aider. Shopify est une solution de création de boutique en ligne SaaS. Contre le paiement de frais mensuels, il vous permet de saisir les données de votre site e-commerce, d’intégrer des produits, de faire leur promotion, etc.

Utiliser Shopify présente de nombreux avantages. En premier lieu, le logiciel est simple d’utilisation. Il n’est pas nécessaire de posséder des compétences techniques particulières pour l’utiliser. De plus, sa conception web est ergonomique et agréable avec de beaux thèmes, variés et gratuits. De même, cette plate-forme est compatible avec la pratique du dropshipping. Malgré le succès grandissant de l’e-commerce, avoir votre propre boutique en ligne n’est pour autant pas synonyme d’argent facile. Vous devez attirer et séduire les internautes, puis les convertir en clients.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !