Accueil Entreprise L’extrait Kbis : un document essentiel pour la création d’une entreprise

L’extrait Kbis : un document essentiel pour la création d’une entreprise

112

Considéré comme la carte d’identité de l’entreprise quand celle-ci est immatriculée au RCS, l’extrait Kbis mentionne toutes les données utiles qu’une société doit déclarer. Il atteste officiellement de l’existence juridique d’une entité auprès du grand public. 

Quelles sont les mentions portées dans l’extrait de Kbis ?

Créer son entreprise, c’est avant tout avoir un quotidien chargé. Il est indispensable de songer aux documents utiles tels que l’extrait du registre de commerce, pour assurer une bonne gestion de sa société et pour prouver l’existence juridique d’une activité commerciale.

Le Kbis consigne toutes les informations nominatives d’une société et les décisions du tribunal de Commerce en termes de procédures collectives telles que, les liquidations judiciaires et les redressements. Par ailleurs, les mentions dans le document concernent également l’activité de l’entreprise, l’identité des dirigeants et les commissaires aux comptes éventuels. Voici en détail ces informations : le nom du greffe d’immatriculation, la raison sociale, l’enseigne, la forme juridique (SA, SARL, GIE), la date de création, le code NAF, le numéro SIREN, le code APE, l’activité détaillée et bien sûr, le nom, le prénom, le lieu de résidence et la nationalité du dirigeant.

En ce qui concerne l’utilité du registre, il constitue un document indispensable pour valider les comptes bancaires pros. Ceci dit, outre l’expert comptable qui gère les comptes de l’entrepreneur, la banque est l’un des premiers acteurs à qui il doit fournir le Kbis, en savoir plus sur extrait-kbis.info. Ce dernier est aussi très demandé par les grandes entreprises, les cabinets d’expertise, mais également les clients qui recherchent à vérifier les informations et l’existence d’une entreprise. Par ailleurs, ce document est indispensable en cas de litige ou de difficultés financières. De même, il peut servir à effectuer de nombreuses formalités auprès de l’administration à savoir l’enregistrement de l’enseigne à la poste ou encore l’obtention d’une subvention.

 Combien de temps il faut pour le recevoir ?

Pour obtenir le document officiel, le chef d’entreprise a la possibilité d’effectuer la demande depuis Internet. Cette démarche est plus rapide et plus simple, car le demandeur pourra recevoir le registre de commerce valide sur une période de trois mois. Il suffit de quelques clics aussi pour l’envoyer à celui qui souhaite l’avoir. Ce qui permet de gagner du temps et de l’argent. Mais, il est aussi possible de se rendre au guichet du greffe du tribunal de Commerce où la société est immatriculée pour effectuer la demande. Ce processus permet aussi de disposer rapidement du papier dans l’immédiat et sur place, quoiqu’un promoteur à un emploi du temps chargé et ne peut pas se déplacer.

L’intéressé pourra faire appel à un formaliste qualifié pour une obtention dans les meilleurs délais de l’extrait du document. Il s’assure de déposer le dossier en mains propres au greffe. Vu ses compétences, il est à même de traiter le dossier et d’obtenir le registre rapidement. Cette solution est la plus appropriée pour simplifier grandement les démarches des professionnels.

Les plus pressés ont, quant à eux, la possibilité d’effectuer une demande de Kbis provisoire. Cependant, cette option est uniquement intéressante si l’INSEE a attribué le numéro SIREN. Avant de se lancer, il est préférable de se renseigner au préalable, car tous les greffes ne fournissent pas tous un document intégrant une immatriculation temporaire. Pourtant, cette solution peut permettre de gagner deux à trois jours de plus au registre définitif.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !