Accueil Maison Comment installer la motorisation d’une porte de garage sectionnelle

Comment installer la motorisation d’une porte de garage sectionnelle

526

Pour réaliser la motorisation d’une porte de garage sectionnelle, vous aurez besoin d’un nécessaire de mesure et traceur, d’un perforateur, d’une clé à pipe, d’un jeu de tournevis. Il sera aussi nécessaire d’avoir à votre disposition des tasseaux ainsi qu’un serre-joint.

Il existe plusieurs modèles de porte de garage. De couleurs et de formes différentes, vous pouvez les voir sur ce site.

L’installation des fixations

Commencez par repérer le milieu de la porte de garage sectionnelle , puis tracez-le ; vissez l’attache de la motorisation sur ses repères. Ouvrez ensuite la porte, et repérez le point le plus haut sur le mur et faites un repère entre 25 et 165 mm au-dessus.

Vous allez maintenant aligner l’attache sur le repère et tracer ses fixations ; il ne vous reste dès lors qu’à percer, cheviller et visser l’attache-rail au mur.

L’assemblage du rail

C’est une étape cruciale pour la motorisation d’une porte de garage sectionnelle. En tout cas, pour assembler les rails, vous commencerez par insérer les tiges d’assemblage à mi-longueur ; puis, vous vissez et serrez, sans bloquer. Vous refaites la même opération de l’autre côté. Vous engagez par la suite un autre élément de rail, puis répétez les mêmes procédés. Avant de bloquer toutes les vis, il est très important de toujours contrôler l’alignement entre les deux éléments ainsi assemblés.

Vous allez maintenant procéder au montage de deux tiges d’assemblage à l’extrémité du rail, côté moteur. Au cours de cette opération, vous aurez à insérer le chariot en le faisant coulisser délicatement et n’oubliez jamais de vous assurer que tous les éléments du rail soient parfaitement alignés. Vous pouvez enfin introduire la butée de fermeture.

La fixation du rail

Vous commencerez par insérer les écrous dans les coulisses. Vous allez ensuite fixer le rail contre l’attache murale, mais sans bloquer les vis. Afin de caler le rail à l’horizontale, il est vivement recommandé d’avoir recours à des tasseaux et un serre-joint. En tout cas, n’oubliez pas de vérifier le niveau du rail et, si besoin est, de procéder à son ajustement. Désormais, vous pouvez serrer définitivement les vis de l’attache murale.

Maintenant, vous allez fixer les équerres à l’extrémité du rail ainsi qu’au plafond, après les avoir ajustées à la bonne longueur. Une fois que c’est fait, vous pouvez retirer le tasseau : l’installation du rail de votre porte de garage sectionnelle est parachevée.

L’assemblage de la motorisation pour la porte de garage sectionnelle 

Vous allez maintenant positionner, puis fixer le moteur sur le rail. Ayez tout de suite le réflexe de vérifier le bon coulissement du chariot à cet endroit. Afin d’éviter que la motorisation ne soit endommagée, il est recommandé de condamner le verrouillage manuel de la porte.

Par la suite, vous fixerez le bras de liaison sur la porte et il suffit d’approcher le chariot, là encore en toute délicatesse, pour relier l’autre extrémité du bras, vous réglerez ensuite la butée de fermeture.

Porte fermée, vous positionnez et serrez la butée contre le chariot, puis, vous déverrouillez le chariot. Après avoir ouvert complètement la porte, vous positionnez et serrez la butée d’ouverture côté moteur, contre le chariot. Par la suite, vous devrez vérifier manuellement le bon fonctionnement de la porte en position ouverte puis vous verrouillez le chariot à nouveau.

Vous vissez l’ampoule et branchez la prise de courant à votre installation électrique. Vous pouvez maintenant tester le bon fonctionnement de votre porte aussi bien à la fermeture qu’à l’ouverture. Votre porte de garage sectionnelle est maintenant motorisée.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !