Accueil Alimentation Les plats froids de la cuisine japonaise: Chirashi, Cevishe, Tartares,etc

Les plats froids de la cuisine japonaise: Chirashi, Cevishe, Tartares,etc

1498

La cuisine japonaise est mondialement célèbre pour ses saveurs, ses avantages nutritionnels et ses atouts diététiques. Très connu et très apprécié en France, l’art culinaire du pays du soleil levant se déguste chaud et froid. Faisons aujourd’hui un zoom sur les plats froids, à commander ici et qui sont divers, variés et surtout délicieux.

Chirashi: du sushi éparpillé

Chirashi est une abréviation parce que le vrai nom est chirashizushi. C’est une variété de sushi, mais contrairement à ce qu’on peut voir habituellement, les différents ingrédients ne sont pas assemblés. Le plat est donc présenté dans un bol contenant les différents ingrédients de base :

  • Riz à sushi assaisonné au vinaigre de riz
  • Sashimi
  • Tamagoyaki
  • Avocat

Traditionnellement, la composition du chirashi varie d’une région à l’autre au Japon. On constate aussi cette variation dans les différents restaurants japonais de France. le nom du chirashi dépend alors des ingrédients.

Céviche : entre le Japon et l’Amérique Latine

Originaire de l’Amérique Latine, le céviche a beaucoup de succès auprès des passionnés de cuisine japonaise. D’ailleurs, beaucoup de spécialistes de l’art culinaire japonais en proposent tout simplement parce que ce plat est à base de poissons crus. Ces derniers cuisent dans une marinade spéciale avent d’être servis. La marinade est à base de piments et de coriandre, mais une fois encore, elle varie beaucoup et il existe de nombreuses recettes différentes. Et évidemment, les céviches disponibles en restaurant diffèrent en plusieurs points car les Chefs apportent souvent leur touche personnelle :

  • Thon mariné + patates douces + oignons + jalapenos (piments mexicains) + graines de sésame
  • Daurade, crevette et seiches marinés + patates douces + oignons + jalapenos
  • Saumon mariné + œufs de saumon + oignon rouge + amande + aromates
  • Etc.

Et pourquoi ne pas préparer quelque chose à la maison avec ces recettes de céviches faciles et légères ? Ce serait parfait pour un apéro, en été. Evidemment, on gagne du temps en commandant, mais pensez-y si justement vous avez du temps. chirashi saumon

Les tartares : à déguster en plat ou en accompagnement

Faisant partie des incontournables de la cuisine japonaise, les tartares se dégustent seuls ou en accompagnement d’un autre plat. Il y a plusieurs variétés de tartares parce qu’une telle recette se prépare soit avec du poisson soit avec de la viande. L’assaisonnement est crucial étant donné que le tartare se déguste cru. Les épices et aromates utilisés dépendent alors de l’ingrédient principal. Un assaisonnement à base de sauce soja, d’huile de sésame, d’huile d’olive, de wasabi, de poivre, de graines de sésame et de zeste de citron serait notamment intéressant pour un tartare au thon frais. Si vous préférez le saumon, préparez l’assaisonnement avec une sauce soja, de l’huile d’olive, du jus et du zeste de citron ainsi que du gingembre et de l’oignon. Les plats froids sont parmi les plus succulents de la cuisine japonaise tout en étant excellent pour la santé. En effet, avec pratiquement aucune chaleur, ce genre de recette conserve tous les bienfaits et apports nutritionnels des différents ingrédients. Evidemment, les plats chauds ne sont pas en reste, notamment la fameuse soupe miso, une incontournable de la vraie cuisine japonaise. Cette vidéo vous apprendra à préparer la soupe miso traditionnelle

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !