Accueil Mode Le tatouage infini-plume, la force d’identité et sa signification

Le tatouage infini-plume, la force d’identité et sa signification

3785

Si vous demandez à un tatoueur les motifs les plus demandés, il vous répondra sans doute Johnny, la marque des ténèbres de Harry Potter, ou bien encore le symbole de l’infini avec une plume.

Alors qu’un tatouage est quelque chose de personnel, parce que gravé à jamais sur la peau, nombreux sont ceux qui décident de suivre une mode et de faire un tatouage qui va aussi avoir du sens pour d’autres personnes et affirmer leur identité individuelle.

Le tatouage infini-plume : symbole de fierté

Après vous avoir parlé du tatouage point virgule, voici le tatouage infini-plume. Il diffère d’un modèle à l’autre, et l’endroit du corps où il est dessiné joue un rôle, mais ces symboles doivent sûrement être marqués par de fortes significations pour devenir un incontournable du tatouage. Qu’est-ce qui fait la force du tatouage infini, surmonté d’une plume ? Est-il choisi pour faire comme tout le monde, parce qu’il est joli, ou encore parce qu’il a du sens ?

La plume et l’infini sont des éléments récurrents des tatouages.

L’infini, en forme de huit allongé, représente l’idée de l’éternité, car le motif n’a ni début ni fin. C’est aussi l’image d’un lien qui unit deux personnes, c’est une déclaration d’amour. Il est utilisé depuis la Rome antique où il signifiait le nombre mille, mille étant utilisé pour parler d’un nombre si grand qu’il était difficile à chiffrer.
La plume, quant à elle, vient contrebalancer cette idée de chaines, en nous évoquant la liberté et la légèreté.

La plume, c’est aussi l’écriture, le symbole de la culture, ou encore une référence aux Indiens d’Amérique. Objet sacré, la plume était portée uniquement par les guerriers en signe de victoire, et on le présentait en fonction du nombre de morts attribués portés. Aux Etats-Unis, ce signe a longtemps été prohibé pour le seul motif qu’il renvoyait à la culture ennemie, dite primitive.

Ceux qui se faisaient tatouer le dessin interdit en signe de protestation les cachaient. La plume est donc aussi symbole de fierté, d’apparat, de lutte, bien qu’elle semble avoir perdu de sa virilité.

tatouage-infini-plume-pied

Quel dessin pour votre tatouage ?

Une fois choisi l’infini et la plume, il s’agit encore de choisir l’oiseau ! Paon, hibou, colombe, perroquet, aigle, etc., tout dépend de l’affinité, de la beauté, ou du sens qu’on y voit. Aigle pour la droiture et le pouvoir, colombe pour la paix ou la perte d’un être cher, la symbolique ne manque pas lorsqu’on commence à s’intéresser aux oiseaux.

Combinez l’éternité et la légèreté, l’amour et la douceur, et ce tatouage commence à prendre du sens. Certains, parmi les amateurs de tatouages, l’associent plutôt aux femmes, la plume était plutôt associée à la féminité, mais les hommes peuvent aussi parfois adopter ce tatouage. Ce symbole peut être la promesse d’un amour éternel, où le tatouage de l’un viendrait en écho au tatouage de l’autre.

Qu’il s’agisse de marquer un événement sur sa peau, ou de manifester son affection envers des proches, le tatouage est aussi l’affirmation de ce que l’on est. Celui-ci ne fait pas exception. Choisir ce motif c’est aussi un moyen d’avoir une base significative pour ensuite ajouter ce qu’on veut, il pousse à être créatif.

Couleurs, formes, ajout d’étoiles ou d’une envolée d’oiseaux, là où le choix est laissé à sa propre originalité, le tatouage infini-plume est le moyen de se réunir autour de valeurs universelles valables. Ce tatouage est un concentré d’images qui prennent sens sur la peau et l’imagination de celui qui décide de s’en pâmer, pour peu qu’il cherche à lui donner une raison d’être.

tatouage-plume-symbole-infini

 

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !