Accueil Loisirs Auto & Moto Permis de conduire : quelles astuces pour récupérer ses points perdus ?

Permis de conduire : quelles astuces pour récupérer ses points perdus ?

14
points perdus

Les conducteurs ayant perdu des points sur leur permis de conduire ont toujours la possibilité de les récupérer. La seule condition, quelle que soit la méthode de récupération, c’est de toujours détenir un permis valide avec au moins un point. C’est valable aussi bien pour les permis de conduire classiques que pour les permis probatoires.

Les deux seules bonnes méthodes pour récupérer ses points

Après une grave infraction routière, un conducteur peut être à court de points, voire subir un retrait définitif de son permis de conduire. Dans les deux cas, il est impossible de récupérer les points, car le permis n’a plus de validité. Le seul moyen, c’est de refaire un examen après un éventuel délai imposé par les autorités. Si tel n’est pas le cas, un conducteur peut alors récupérer des points perdus. Deux astuces pour récupérer ses points : soit il patiente pendant une certaine période de récupération qui varie selon le degré de gravité de l’infraction commise, soit il décide de faire un stage de sensibilisation agréé pour récupérer ses points.

La première méthode, c’est la récupération automatique des points. Les points sont restitués au bout d’une certaine durée imposée par la loi. Selon la nature et la gravité des fautes commises, cette durée d’attente peut varier entre 6 et 120 mois, soit 10 ans. En revanche, il ne suffit pas d’attendre, mais il faut surtout être vigilant au volant et ne jamais commettre d’autres infractions pendant le délai de récupération. À partir de la date d’une nouvelle infraction, le délai précédent est automatiquement annulé et le contrevenant se retrouve avec une toute nouvelle période d’attente plus ou moins longue selon la nature de son infraction.

La seconde méthode, c’est un stage de recyclage et de sensibilisation au terme duquel les participants peuvent récupérer leurs points. Ce stage agréé est fait de manière volontaire et il est payant. Les participants échangent alors pendant 2 journées avec 2 intervenants sur les essentiels de l’insécurité routière. D’autres points spécifiques relatifs à l’usage de la route y sont également abordés. Par exemple, la vitesse, les bonnes conduites, le téléphone portable, l’alcool et les stupéfiants au volant, etc. Après le stage de sensibilisation, les participants peuvent récupérer un maximum de 4 points. Toutefois, des conditions sont à remplir pour pouvoir participer au stage de récupération de points : le permis de conduire doit être toujours valide et comporte, au moins, un point. Un contrevenant ne peut effectuer qu’un seul stage de récupération par an.

Dans tous les cas, le stage de sensibilisation est la meilleure méthode de récupérer ses points, car il permet aux conducteurs d’avoir une bonne piqûre de rappel sur le respect du Code de la route.

points perdus

Les jeunes conducteurs et la récupération de points

Les jeunes conducteurs ont un permis probatoire qui dure 3 ans, mais qui peut durer 2 ans s’il a effectué un apprentissage anticipé de la conduite (AAC), appelé communément « conduite accompagnée ». À l’obtention du permis probatoire, 6 points sont attribués et ils augmentent au fur et à mesure des années, jusqu’à l’obtention des 12 points du permis de conduire classique. Les points d’un permis probatoire peuvent être aussi enlevés en cas d’infraction routière. De plus, l’augmentation annuelle des points s’arrête automatiquement et il faut procéder à la récupération des points perdus. Pour ce faire, comme pour le permis classique, le jeune conducteur n’a pas le droit de commettre de nouvelles infractions durant le délai de récupération. Pour un seul point enlevé, il a 6 mois de période de récupération. Pour 2 points enlevés, il peut effectuer un stage volontaire qui va lui permettre de gagner 4 points, mais dans la limite des points octroyés à un permis probatoire. Au-delà des 2 points perdus, le stage de sensibilisation devient obligatoire et doit être fait dans les 4 mois suivant l’infraction commise.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !