Accueil Santé Médecine Régénération des follicules pileux : le nouveau remède contre la calvitie ?

Régénération des follicules pileux : le nouveau remède contre la calvitie ?

13839

Dix millions de français sont touchés par la calvitie. La greffe est la solution numéro un pour contrer la chute des cheveux or c’est une technique très chère. Une étude récente menée à l’université de Pennsylvanie a publié des résultats encourageants sur une nouvelle technique : la régénération des follicules pileux.

Rappel du mécanisme de la calvitie

La principale cause de la calvitie est un excès d’hormones mâles (alopécie androgénique) qui accélère le cycle de vie du cheveu et précipite sa mort. Cet excès d’hormones est héréditaire, ce qui peut faire pâlir plus d’un homme dont le père en souffre.

Le phénomène de chute de cheveux touche surtout les hommes et peut débuter dès 20 ans. Les cheveux sont de plus en plus fins, de moins en moins nombreux, et finissent par déserter une zone entière (front ou haut de la tête). Malheureusement, la régénération de follicules pileux ne se fait pas naturellement.

Les autres causes possibles de la calvitie :

  • Carence en vitamine h et b6
  • Stress
  • Utilisation de shampoing agressif ou de teinture

Par son caractère irrémédiable, la calvitie est le problème n°1 de neuf hommes sur dix.

Lutter contre la calvitie

Les médicaments

Pour contrer la calvitie il est possible de prendre des comprimés (minoxidil et finastéride) chargés de renforcer les poils et les cheveux, de ralentir la chute et de favoriser la repousse. Il existe aussi des lotions à appliquer deux fois par jour. Une fois que le traitement est commencé, il est obligatoire de le suivre à vie sous peine de perdre les bénéfices gagnés.

Prudence néanmoins envers les produits miracle qui risquerait de vous coûter cher sans faire repousser vos cheveux.

La greffe de cheveux

Une greffe de cheveux peut s’effectuer par une autogreffe ou par un implant – ce dernier peut entrainer un rejet. L’opération dure plusieurs heures et est répétée autant de fois que le nécessite la zone à couvrir. Elle laisse généralement des petites cicatrices qui s’estompent avec le temps.

Travail en cours sur les papilles dermiques

Aux Etats-Unis, Colin Jahoda, Angela Christianio, co-directeur de la recherche à l’université de Columbia, sont parvenus à faire pousser des poils en laboratoire à partir de la culture de cellules de derme. Les papilles dermiques sont responsables dans la peau de la production de follicules pileux par l’épiderme, eux-mêmes produisant la tige du poil.

Des cellules provenant de sept personnes ont été cultivées avec la technique de la «goutte pendante» de façon à ce qu’elles s’assemblent en sphère. Le groupement de cellule a permis de réactiver certains gênes et d’obtenir des poils ou cheveux. Sur cet échantillon de sept personnes, les chercheurs ont constaté que pour cinq tests, la greffe a produit de nouveaux follicules pendant au moins six semaines.

Du travail reste à faire pour permettre au poil de produire une tige assez forte pour traverser la peau mais les choses sont en bonne voie.

La régénération des follicules pileux : le miracle tant attendu ?

Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont réussi la prouesse de la régénération des follicules pileux en partant de cellules souches. Les cellules souches ont la particularité de pouvoir engendrer des cellules particulières par le biais de la différenciation cellulaire.

Les chercheurs sont partis de cellules de peau humaines appelées fibroblastes auxquelles ils ont ajouté différents gênes pour les convertir en cellules souches pluripotentes induites. Dans 25 % des cas, la conversion est un succès.

Lorsque ces cellules folliculaires sont greffées sur le dos des souris immunodéficientes, elles régénèrent l’épiderme et les follicules structurellement similaires aux fameux follicules pileux.

Il ne leur reste plus qu’à créer de la peau capable d’accueillir ces follicules pileux et leur permettre de grandir. Les chercheurs estiment que la création du derme en laboratoire pourrait prendre une dizaine d’années à la suite de quoi il sera possible d’implanter des follicules sur les zones sans poils.

Si les scientifiques s’assemblent, il est très probable qu’ils parviennent à trouver une solution efficace et durable pour traiter la calvitie. En outre, cette technique de conversion des cellules souches pourrait servir dans de nombreuses branches de la médecine notamment pour le traitement des grands brûlés. En attendant, mieux vaut apprendre à vivre avec : le charme ne vient pas seulement des cheveux et la calvitie peut être l’occasion de développer un nouveau talent.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !