Accueil Santé Bien-être Reiki : l’art de l’apaisement japonais

Reiki : l’art de l’apaisement japonais

1747

Dans un monde où le stress gère notre quotidien, nous revenons de plus en plus à des méthodes pour nous apaiser et nous relaxer. Ce n’est donc pas un hasard si le savoir-faire asiatique en matière de bien-être gagne du terrain et si le nombre de praticiens augmente. Le Reiki fait justement partie de ces méthodes douces qui facilitent la cohésion du corps et de l’esprit. Mais savez-vous ce qu’est le Reiki ?

Le Reiki en théorie

Bien que l’origine du Reiki remonterait à la nuit des temps, c’est le Japonais Mikao Usui qui, au début du XXème siècle, a formulé les bases de cette méthode de soins non conventionnelle telle qu’on la connaît actuellement. Bon à savoir : le Reiki n’est pas attaché à une quelconque religion.

En japonais, le mot Reiki est composé de deux kanjis : « Rei » qui signifie esprit et « Ki », l’énergie. Le Reiki est donc une pratique qui vise à rétablir la force de l’esprit et guérir le mal-être pour que chaque individu puisse s’épanouir dans la vie de tous les jours.

Le premier objectif du Reiki est donc de soulager les souffrances psychologiques et d’instaurer une paix intérieure afin de stimuler le processus d’auto-guérison. Cette discipline ancestrale apporte un sentiment de bien-être, d’apaisement mental et permet d’être plus en phase avec soi-même.

Le Reiki permettrait aussi d’agir sur :

  • La douleur en général
  • Les problèmes de mémoire et de comportement
  • Le stress et la dépression
  • La qualité de vie de certains patients souffrant de diabète ou de cancers

Le Reiki en pratique

Le Reiki nécessite peu de matériel, puisque l’ensemble de la prestation se fait avec les mains sans artifices. Généralement, une séance dure entre 45 minutes et 1h15 selon les besoins de la personne et ce qu’elle est capable de supporter.

Le patient s’allonge vêtu, sur un matelas ou une table de massage, dans un premier temps sur le dos, puis sur le ventre. Le maître de Reiki place ses mains à plat sur les yeux du patient pendant quelques minutes, puis les déplace sur le visage, le torse, le ventre, le dos. Au fil de la séance, il transmet l’énergie par des sons et des symboles ésotériques, d’ailleurs le contact n’est pas obligatoire.

Il enchaîne ensuite des gestes spécifiques pour résoudre chaque problème du patient. La pression des mains du praticien est toujours légère, pour ne pas provoquer de tensions. Quelques séances suffisent pour retrouver une harmonie spirituelle et un bien-être total.

Devenir maître de Reiki

Il n’y a pas besoin de prérequis pour devenir Maître de Reiki, à condition d’effectuer une courte formation dispensée par des organismes reconnus par la Fédération Française de Reiki Traditionnel.

Il existe plusieurs niveaux pour se former au Reiki :

  • Le premier niveau est l’ouverture du canal. L’étudiant se concentre sur son énergie, apprend à la canaliser pour soigner les déséquilibres physiques et spirituels qu’il possède. Ce niveau dure jusqu’à trois mois.
  • Le deuxième niveau est la manipulation des sons et des symboles. L’étudiant apprend à manipuler 3 sons et 3 symboles pour maîtriser l’énergie Reiki
  • Le troisième niveau est le niveau « Maître ». L’étudiant peut devenir enseignant Reiki et ainsi transmettre son savoir aux personnes désirant découvrir cette pratique.

Pour commencer vos recherches, vous pouvez par exemple visiter le site de l’Institut de Reiki situé dans le 14e arrondissement de Paris.

Méfiez-vous toutefois des « faux » maîtres de Reiki. Ne choisissez qu’un praticien recommandé par la Fédération Française de Reiki Traditionnel ou par une plateforme spécialisée comme Unizen.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !