Accueil Alimentation Le gâteau de Savoie fait-il recette ?

Le gâteau de Savoie fait-il recette ?

1685

Les desserts français sont reconnus et imités dans le monde entier qui les admire. En effet, la plupart des pays du monde ont un unique ou quelques desserts représentatifs de leur gastronomie. En ce sens, la France constitue une exception par la diversité et la qualité de ses mets. D’une part, les régions de France proposent les mêmes desserts typiquement français auxquels elles ajoutent leur petite touche personnelle.

D’autre part, chaque région à ses spécialités culinaires, notamment pour les desserts et les pâtisseries. Par exemple, les crêpes constituent une spécialité bretonne, mais certains ingrédients varient en fonction de la région comme le lait qui est remplacé par la bière, et la garniture varie aussi, du salidou breton à la confiture normande. Qu’en est-il du gâteau de Savoie, met dont la qualité gustative et l’originalité ne sont pas à la hauteur de la popularité ?

Une recette savoyarde qui ne fait pas recette au XIVème siècle

Les plats savoyards sont souvent peu connus, hormis en Savoie, et il n’est pas rare que les Français résument la gastronomie savoyarde à la fondue savoyarde. En réalité, la gastronomie savoyarde mêle deux héritages, à savoir un héritage gastronomique populaire composé de farces et de de pomme de terre, et un héritage culinaire bourgeois dont les mets intègrent du fromage, du gibier et des gâteaux.

Le gâteau de Savoie est un plat noble, inventé d’après ce spécialiste, en 1358 en Savoie par Pierre de Yenne, cuisinier attitré du comte de Savoie Amédée VI. Ainsi, ce comte voulait, au moyen de sa recette novatrice, se faire pardonner de l’empereur qu’il recevait. Si son entreprise d’amadouer l’empereur échoua, il réussit pourtant à créer une recette qui traversa les siècles.

De fortes probabilités de faire recette aujourd’hui

Si l’empereur n’a pas apprécié le gâteau de Savoie, ce gâteau est aujourd’hui peu connu, subissant encore les conséquences du rejet impérial, mais qui le goûte est conquis ! Quels sont les qualités de ce gâteau ?

  • Sa légèreté : Le long mélange entre les jaunes d’œufs et le sucre, ainsi que l’incorporation de blancs neiges rendent ce gâteau très léger et onctueux.
  • Peu gras : Contrairement au gâteau au chocolat, quatre-quart, et autres madeleines, les aliments utilisés dans la réalisation du gâteau de Savoie ne sont pas gras, c’est-à-dire que la recette de ce gâteau comporte très peu de matières grasses comme le beurre, l’huile, la crème fraîche ou le chocolat.
  • Des mariages faciles : Ce gâteau peut servir d’accompagnement avec le café ou le thé, mais aussi être le dessert d’un repas, ou encore constituer l’essentiel aliment d’un petit-déjeuner. Ce gâteau est autant apprécié en guise de dessert par sa note sucrée et légère, que comme petit-déjeuner, car il se marie très bien avec le café et le lait dont il s’imbibe.
  • Son originalité : Très peu de personnes, hormis les savoyards, connaissent cette recette.

Quelle est cette recette ?

Mélangez 6 blancs d’œufs à 125g de sucre jusqu’à ce que cette base soit blanche ou très claire. Ajoutez à cette pâte 60g de farine, un sachet de sucre vanillé, ainsi que 3 ou 4 cuillères à soupe de lait. Puis, montez les blancs en neige en ayant ajouté au préalable une pincée de sel ou un peu de sucre glace dans les blancs. Incorporez les blancs en neige délicatement au mélange à l’aide d’une marquise. Beurrez votre moule, et mettez votre gâteau au four à 120 ou 130 degrés pendant 45 minutes. Une fois votre gâteau cuit, la tradition veut qu’il soit décoré avec du sucre glace.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !