Accueil Santé La radiothérapie dans le traitement du cancer du cavum

La radiothérapie dans le traitement du cancer du cavum

44

Le cancer du nasopharynx ou encore cancer du cavum est un type de cancer rare qui atteint seulement une personne sur 100000 en France. Le traitement d’un cancer du canvum se fait souvent par une chimiothérapie et une radiothérapie, suivies d’une chimiothérapie adjuvante en fonction des phases de la maladie. Que savoir de ce type de cancer ? Quels sont ses facteurs de risques et comment la radiothérapie est-elle utilisée dans son traitement ?

Qu’est-ce que le cancer du cavum ?

Le cancer du cavum encore appelé cancer du nasopharynx se développe en arrière du nez et en haut de la gorge, c’est-à-dire au niveau de la partie supérieure du pharynx. Pour en guérir, le patient doit nécessairement avoir recours au traitement à la chimiothérapie ou au traitement radiothérapie en fonction des phases de la maladie. Ce type de cancer se développe au niveau des fosses nasales à cause d’une croissance excessive des cellules du pharynx, formant une tumeur maligne. Il faut savoir que le pharynx est un organe important dans le processus de digestion et de la respiration. Les symptômes permettant de reconnaître ce type de cancer sont variés. On peut noter des symptômes auditifs comme les bourdonnements à l’oreille, les douleurs et infections au niveau de l’oreille. Ensuite, on a les symptômes oro-pharyngés comme la dyspnée et la dysphagie. Finalement, il existe les symptômes généraux comme les douleurs au niveau des orbites et un amaigrissement chronique.

Facteurs de risques du cancer du cavum

Les facteurs de risques sont des situations, comportements ou substances capables d’accroître l’apparition de la maladie. Quelques recherches ont permis de noter qu’une alimentation riche en sel, notamment la consommation de poissons et viandes salées sont des facteurs de risques considérables. En outre, les fumeurs du tabac sont plus enclins à contracter cette maladie. Le risque dépend du type de tabac et de la quantité fumée.

Les personnes qui travaillent le bois ou qui sont souvent sur un chantier où ils respirent la poussière du bois sont également exposées à ce type de cancer. La respiration du formaldéhyde peut augmenter le risque du cancer du nasopharynx. En outre, il a été prouvé que la plupart des personnes atteintes du virus d’Epstein –Barr sont aussi atteintes du cancer du nasopharynx. Selon certaines recherches, il a été aussi prouvé qu’une alimentation faible en fruits et légumes peut être un facteur de risque pour ce cancer.

Traitement du cancer du cavum grâce à la radiothérapie

Le cancer du nasopharynx est souvent traité par la chimiothérapie. Cependant, de nouvelles techniques de radiothérapie très efficaces ont vu le jour et sont utilisées dans le cadre du traitement de ce type de cancer. La radiothérapie permet d’envoyer des particules ou rayons à haute énergie sur les cellules cancéreuses afin de les détruire. Par exemple, la technique de la Radiothérapie Conformationnelle avec Modulation d’intensité (RCMI) fait partie des plus utilisées dans le traitement du cancer du cavum. Elle consiste à utiliser différentes variations du faisceau au cours de la séance pour l’adapter au volume de la tumeur à traiter. Notez bien que dans le cadre du traitement de ce type de cancer, on parle de chimioradiothérapie parce que la chimio et la radio sont utilisées de manière concomitante pour de meilleurs résultats.

Avant la séance de radiothérapie, l’équipe de soins devra s’entretenir avec vous afin de vous permettre de mieux vous préparer. En fonction des cas, on pourra vous interdire de fumer avant le début des soins. Dans certains cas, vous devez consulter un dentiste. Bon nombre de précautions doivent être prises afin d’éviter les effets secondaires et négatifs suite à la radiothérapie. L’équipe de soins vous en parlera au moment de l’entretien avant la séance proprement dite.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !