Accueil High-Tech Informatique L’accessibilité numérique, un concept dont la mise en œuvre reste difficile

L’accessibilité numérique, un concept dont la mise en œuvre reste difficile

464
accessibilité numérique

Selon les statistiques de l’INSEE, plus de 12 millions de Français, exclusion faite des cas de handicap temporaire, traînent une forme ou une autre de handicap. Dans le but d’améliorer l’accessibilité des contenus web, la WAI (Web Accessibility Initiative) a élaboré à l’endroit des développeurs, des guides qui définissent les standards d’accessibilité applicables à la conception web. Seulement que, malgré les nombreux directives et documents référentiels, la question de l’accessibilité numérique n’est toujours pas résolue. Dans cet article, nous verrons ce qui freine l’accessibilité.

Accessibilité numérique : de quoi parle-t-on concrètement ?

L’accessibilité numérique est la facilité d’accès des internautes, (notamment les personnes en situation de handicap, les personnes à mobilité réduite, etc.) aux contenus et aux services proposés par un site web.

Pour y veiller, des règles ont donc été massivement promues à travers des guides tels que :

  • Le Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) ou Directives pour l’Accessibilité des Contenus ;
  • Le Authoring tools Accessibility Guidelines(ATAG) ou Directives pour l’Accessibilité des Outils de Publication ;
  • Le User Agents Accessibility Guidelines (UAAG) ou Directives pour l’Accessibilité des Agents Utilisateurs.

La plupart des standards d’accessibilité proposés par ces guides se sont entre temps mués en des supports officiels de législation ou se sont déclinés en une méthodologie de conception de sites web. Le but était de promouvoir un ensemble de « formules » supposées permettre aux sites d’avoir la meilleure accessibilité possible.

A quels défis l’accessibilité numérique est-elle confrontée ?

Si les développeurs et des designers ne pensent pas aux personnes en situation de handicap lors de la conception des sites, la notion d’accessibilité restera une notion théorique.

Or, tenir compte des personnes en situation de handicap ne fait pas forcément partie de la tradition des développeurs. Ainsi, malgré les standards d’accessibilité disponibles, il n’est par exemple pas rare de se voir limiter sur le net par :

  • Le manque de fonctionnalités de certains Frameworks JavaScript ;
  • Les cadres de publicité qui surgissent sur les écrans et dont il n’est pas aisé de se débarrasser ;
  • Les contrastes de couleurs faibles ;
  • Les en-têtes mal-conçues ;

Certains développeurs comprennent les enjeux et font les corrections sur leurs sites ou intègrent l’accessibilité dès le début de la conception. Toutefois, le problème de l’accessibilité numérique subsiste. Et les raisons ne sont pas cachées.

Les recommandations des référentiels sont parfois dites peu pratiques

En pratique, il est quasi-impossible d’avoir un site à 100 % accessible. En effet, compte tenu des ressources à consacrer à d’autres aspects des projets web dont dépend l’obtention de trafic, notamment le référencement, le développement de nouveaux services et de nouveaux contenus de même que l’ergonomie, la question de l’accessibilité perd son poids.

Ainsi, même lorsque certains développeurs souhaitent faire en sorte de rendre leurs sites conformes, on remarquera souvent que seulement une partie des sites est accessible.

De plus, cet effort de conformité aux standards d’accessibilité n’est pas continu et ne suit pas le même rythme que la création de nouveaux contenus / services. Cliquez ici pour en savoir plus sur les standards d’accessibilité du W3C.

Les technologies web changent plus vite que les référentiels de l’accessibilité

Le fossé entre l’immobilisme des référentiels et l’évolution rapide des technologies web est parfois criard. Il suffit par exemple qu’une vague d’innovations technologiques se soulève pour que certaines des techniques encouragées par les référentiels de l’accessibilité deviennent obsolètes.

Dans un tel contexte, la conformité aux directives devient difficile, puisqu’elle :

  • Devient contre-productive en soi ;
  • Bloque l’innovation à l’endroit des personnes en situation de handicap, même si ce sont elles qui ont besoin de l’accessibilité numérique ;
  • Encourage d’une certaine manière la production de contenus et le développement de services statiques;
  • Ne réjouit finalement que les producteurs en ligne les moins ambitieux.

En clair, il y a encore des efforts à faire, à la fois du côté des développeurs, mais aussi du côté du WAI pour que l’accessibilité devienne plus une démarche continue d’amélioration qu’une simple démarche de qualité.

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !