L’éponge Tawashi : la petite révolution dans la cuisine

0
3785

Qu’est-ce donc ? Ce mot tout droit venu du Japon désigne une lavette tricotée ou crochetée pour nettoyer et ceux qui l’ont essayée l’ont adoptée ! On vous dit tout sur l’éponge Tawashi.

L’éponge Tawashi, une éponge écolo ?

Les éponges reviennent souvent sur la liste des courses : comment s’en passer ? Le côté doux pour la vaisselle classique, le côté grattant pour les tâches tenaces au fond de la casserole. Au bout de quelques semaines, l’éponge se défait, elle part en petits morceaux, elle sent mauvais et on la jette pour en sortir une neuve. Pas très écologique entre parenthèses.

L’éponge Tawashi va vous changer la vie (enfin surtout la vie dans la cuisine à l’heure de la vaisselle). Cette petite éponge que vous pouvez fabriquer vous-même ne nécessite même pas de produit vaisselle et nettoie très bien. On la réalise au tricot ou au crochet avec du fil acrylique : de nombreux sites proposent des tutoriels pour confectionner une alternative plus écologique.

l'éponge tawashi

Comment la fabriquer ?

Une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers plus tard (ou presque), la petite éponge japonaise est prête à l’emploi : on la passe sous l’eau et c’est parti pour la vaisselle. Si le rôti a vraiment trop cramé au fond de la cocotte, on ajoute de la poudre de coquilles d’œuf qui jouera son rôle abrasif, comme l’indique le blog de Fabriqué en Utopie !

Les avantages de cette éponge

Cette alternative à l’éponge traditionnelle n’offre apparemment que des avantages : l’éponge Tawashi est facile à fabriquer, le fil acrylique empêche les bactéries de proliférer (selon un article de santemagazine.fr du 10 mai 2016, une éponge peut contenir 10000 bactéries), on le rince très facilement et il est réutilisable après un passage en machine donc il est écologique en plus d’être économique : il n’en fallait pas plus pour nous convaincre ! Tous à vos aiguilles !

Le tissage de l’éponge

Comment ?! Vous n’aimez pas tricoter ni crocheter ? Rassurez-vous, il existe une autre méthode : le tissage. Avec un métier à tisser et de vieux vêtements (collants, tee-shirts), vous pouvez réaliser une éponge Tawashi très rapidement. Là encore, des tutoriels vous guident sur le net (par exemple sur le site astucesvertes.com où l’on nous explique qu’un petit échiquier peut faire office de métier à tisser).

Vous pouvez vous amuser à en fabriquer plusieurs, de couleurs, tailles et formes différentes : souvent, ces éponges maison sont rondes et bicolores mais on en voit des carrés, certaines (oui, ce sont plutôt les dames qui s’y collent mais les messieurs les adoptent très vite une fois le produit testé) utilisent une matière différente pour chaque face : bref, l’éponge Tawashi, c’est joli !

l'éponge tawashi--

Une éponge pour tous les usages

Mais alors, si cette éponge japonaise nettoie la saleté, même tenace, pourquoi ne pas s’en servir pour le ménage ? Toujours dans l’optique d’une démarche écologique, très en vogue actuellement, exit l’éponge et le produit ménager : on sort son éponge tawashi pour le plan de travail et table de cuisine, mais aussi le modèle pour la salle de bain ! Et puisque nous sommes arrivés dans cette pièce, sachez que vous pouvez utiliser la fameuse éponge pour le corps : dans ce cas, il est préférable de la faire en fil de coton, c’est plus agréable pour la peau.

Les sceptiques seront déçus car les bloggeuses ne mentionnent que très peu d’inconvénients : pas de mousse au nettoyage (on s’y fait vite), et dans la salle de bain, on lui préfère la fameuse microfibre. Ah si, un petit défaut tout de même : l’éponge  Tawashi ne sèche pas vite. Bon, on lui pardonne, il a plein d’autres copains comme lui pour prendre le relais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici