Pollution urbaine : quelles mesures prendre pour la réduire ?

0
3626

Vous aurez remarqué que les pics de pollution se font de plus en plus fréquents à Paris, notamment lorsqu’il fait beau. Quels changements pouvons-nous tous effectuer afin de réduire notre empreinte écologique ?

Les gestes quotidiens à adopter

Prendre les transports en commun

Avez-vous vraiment besoin de prendre votre voiture pour aller déjeuner chez vos amis le dimanche ? C’est moins cher et même parfois plus rapide de prendre le métro ou le bus (pas besoin de le garer, le métro…), et ainsi vous pouvez prendre un peu plus qu’un petit verre de vin. Entre le bus, le RER, le métro et le tram, c’est le tram, le moyen de transport urbain le moins polluant. Et le plus polluant, c’est le bus. Mais c’est toujours moins polluant que de prendre sa voiture personnelle !

Préférer les Vélibs et Autolibs à la voiture personnelle

Si vous devez absolument vous déplacer en voiture en ville de temps en temps, pourquoi ne pas en louer une plutôt qu’en acheter ? Les options de covoiturage de multiplient, et si vous vivez à Paris, vous n’avez pas pu rater le succès des Autolibs, ces voitures électriques silencieuses qui ont un moindre impact sur l’environnement. Vous ne savez pas comment faire pour louer un Autolib ? Toutes les informations se trouvent ici. Les Vélibs sont également une bonne manière de se déplacer tout en faisant du sport et sans nuire à l’environnement ! C’est tout bénéf !

Pollution urbaine

Les mesures d’Etat pour réduire la pollution urbaine

La baisse de la vitesse autorisée

Il y a un projet de baisser la vitesse de circulation à 30km dans le centre de Paris. Aujourd’hui, la limite est de 50km. Pour les automobilistes déterminés, ce n’est pas concevable de conduire à 30km en ville. Mais comment savoir si cette mesure réduira réellement le nombre de voitures sur les routes ? S’habituerons-nous à cette contrainte tout comme nous nous sommes habitués à payer les sacs en plastique à trois centimes au supermarché du coin ?

La circulation alternée, efficace ou pas ?

Pour rappel : la circulation alternée, c’est ce qui est mis en place lors des pics de pollution en ville en même temps que la gratuité des transports en commun. Cette restriction de la circulation automobile s’applique en fonction de l’immatriculation des voitures. Par exemple : le lundi, les voitures aux immatriculations paires peuvent circuler, le mardi, les impaires. Tout ça afin de diminuer la circulation pendant un pic de pollution ! Cette mesure fait couler beaucoup d’encre car les Franciliens ne sont convaincus que cela réduise réellement la pollution. Apparemment, ce serait seulement une mesure destinée à attirer l’attention sur le problème et non une solution qui a des effets mesurables ou durables. En savoir plus ici.

Les péages de centre-ville

Pour réduire la pollution urbaine, certaines villes comme Londres ou Milan instaurent des péages à l’entrée de la ville afin de dissuader les automobilistes de prendre leurs voitures. Résultat : le trafic baisse de 15 à 20% dans ces villes ! Il faudrait encore savoir quelles sont les personnes impactées par cette mesure et si cet effet sera durable.

Il existe donc de nombreuses façons de participer à la réduction de la pollution urbaine, qu’on le veuille ou non ! Une chose est sûre : avec les nombreux pics de pollution que nous voyons avoir lieu en ce moment, les idées innovantes pour créer des modes de vie écologiques vont se multiplier de plus en plus.

Pour en savoir plus sur les propositions de mesures à mettre en place par l’Etat français pour contrôler la pollution dans les grandes villes, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici