Accueil Société Commerce Tout savoir sur l’économie du partage

Tout savoir sur l’économie du partage

1808

Pour certains c’est une révolution, pour d’autres une utopie. Une chose est sûre : l’économie du partage est en marche et elle n’est pas prête de s’arrêter ! Chaque jour, des entrepreneurs lancent des start-up toujours plus innovantes les unes que les autres. Blablacar, AirBnB, Partage un bureau, toutes font partie de l’économie du partage. Comment fonctionne cette économie ? Est-ce un modèle pérenne ? Explications.

Les bases de l’économie du partage

L’économie du partage est un terme apparu au cours des dernières années. Il englobe les nouveaux modes de consommation qui permettent aux consommateurs de pouvoir partager l’usage ou la consommation de produits, d’équipements ou de services. Ce partage peut être gratuit ou payant selon les entreprises. Ce mouvement est aussi appelé économie collaborative. Les secteurs les plus concernés sont :

  • L’hébergement
  • Le covoiturage
  • La location en tout genre

L’esprit de cette économie est de profiter à tous et d’insuffler des valeurs humaines dans le commerce, autrement dit de casser les codes établis par la société de consommation vieillissante et obsolète. Le cas de l’entreprise AirBnB en est un parfait exemple. Elle met en relation des personnes qui veulent louer leur logement et d’autres qui cherchent une location par le biais de sa plateforme en ligne. Retrouvez les entreprises ambassadrices de ce mouvement sur la page suivante.

Comprendre l’économie du partage2

La transition amorcée

C’est en effet la question du moment : comment passer d’une économie capitaliste à une économie collaborative. Si les nouvelles entreprises fleurissent, les anciennes conservent leurs méthodes traditionnelles. Aujourd’hui, les consommateurs entretiennent de véritables relations sociales avec les entreprises, ils demandent un esprit de service. Elles ne doivent plus seulement correspondre à leurs besoins matériels mais aussi à leurs valeurs morales.

Créer de la valeur et jouer la carte du gagnant-gagnant, voilà le crédo de cette nouvelle économie. Ainsi, elle organise le troc, l’échange et le don, ce qui n’est pas vu d’un bon œil par les entreprises qui continuent à investir pour fabriquer des produits de première main. On taxe souvent les entreprises de l’économie du partage de concurrence déloyale, en témoigne la société Uber et le conflit avec les conducteurs de taxis français. Cependant, cette économie pesait 20 milliards d’euros en 2014 et ce chiffre monterait à près de 270 milliards d’ici à 2025. Le changement est donc en marche qu’on le veuille ou non.

Comprendre l’économie du partage3

Les clés du succès

Cet engouement s’explique par la dimension humaine des entreprises collaboratives. Elles ont su comprendre la demande et ramener la relation sociale au cœur des échanges avec les clients. Après des décennies de vente à grande échelle et de consommation de masse, ces nouvelles entreprises promettent aux consommateurs un modèle différent basé sur le qualitatif plutôt que sur le quantitatif.

Elles utilisent au mieux les nouvelles technologies comme les réseaux sociaux pour fédérer une communauté. Mais surtout, ces entreprises ont su appréhender la nécessité de transformer le modèle économique traditionnel pour répondre aux problèmes environnementaux et moraux auxquels les sociétés actuelles font face. L’ambition utopiste de changer le monde est au cœur de ce processus, cependant il n’est pas idéaliste et propose un système viable et durable sur le long terme. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Et comme on peut le voir dans cette vidéo, la France a déjà adopté ce mouvement :

Toute la rédaction du magazine Magaweb mène une veille scrupuleuse pour vous offrir des articles de qualité traitant des dernières actualités vie pratique, technologiques et insolites. Jour après jour, elle épluche blogs et journaux, le tout-venant de la presse, pour trouver les thématiques qui vous feront rêver, bondir, pester, rire... en bref, que le meilleur !